:: Fiches Archivées

 (ilan) some infinities are bigger than other ones.

Invité
Lun 3 Oct - 14:41

Ilan Craven
never loose faith.

feat alfred enoch

Âge : 26 ans
Date et lieu de naissance : un dix-neuf décembre, en louisiane.
Orientation sexuelle : des deux côtés, sans savoir quoi choisir. ne s'embarrasser d'aucune étiquette et profiter, tout simplement.
Statut marital : célibataire, depuis longtemps.
Métier : fraîchement engagé comme danseur dans la comédie musicale du roi lion, tu espères un jour pouvoir faire don de ta voix pour l'un des rôles principaux.

who are you?

né en louisiane, t'es l'archétype même du type qui ne rêve que d'une chose ; s'en sortir. papa et maman n'ont jamais été riches, mais la famille a toujours été l'épicentre de ton propre réconfort. t'es l'exemple typique du gamin américain qui quitte sa bourgade pour vivre ses rêves. t'aurais pu rester au village, t'aurais pu aider ton père à distribuer les journaux ou ta mère à servir la soupe populaire mais toi, t'as toujours eu d'autres ambitions. ta soeur ne l'a pas forcément toujours compris, mais quand tu es parti, ils sont tous venus te dire au revoir sur le quai de la gare. "tu te laisses combien de temps pour échouer ?" qu'il t'a dit ton père. t'avais dix-huit ans, tu t'en laissais dix de plus. aujourd'hui, t'approches de l'échéance et tu sais que si tu ne perces pas maintenant, tu n'auras pas d'autre choix que celui de rentrer au bercail.




Caractère

† t'es gentil ilan. t'as toujours le mot pour rire. on te trouve assez léger comme mec et c'est vrai que tu te prends rarement le chou. t'aimes pas t'énerver. peut-être parce que tu viens d'un patelin dans lequel tout le monde se connait et dans lequel une dispute prend vite des airs de campagne électorale. t'es un mec tranquille, ilan.
† t'es pas hyper moderne dans ton genre. tu préfères encore les vieilles technologies aux nouvelles. toi, t'écris des lettres à tes parents. les e-mails, ça te dépasse autant qu'eux. t'es pas du genre accro à ton téléphone, et celui-ci date même de la dernière décade. t'es un mec simple, d'une apparente bonhomie. t'es gentil comme tout, ilan. fausse naïveté, les gens ne s'imaginent pas ce qu'il y a sous la carapace.
† t'es dur, parfois trop... avec les autres, c'est vrai. t'as la naïveté de croire que tout le monde est bon mais tu ne pardonnes jamais les erreurs. t'es rancunier. tu pardonnes difficilement, même si tes parents te l'ont souvent reproché. t'es dur, ilan. mais encore plus avec toi même. ton plus gros obstacle, dans la vie, ce ne sont pas les autres mais bien toi. et quand il s'agit d'atteindre la perfection, t'as tendance à franchir certaines limites.
sinon t'es franc du collier, t'es loyal, t'es fidèle, t'es légèrement manipulateur, tu gueules fort, tu manges souvent, tu parles la bouche pleine, tu ne prends pas plus de cinq minutes par douche, tu n'utilises que très rarement les transports en commun, tu es idéaliste, tu crois que tout problème à une solution, tu fais vite confiance, tu rigoles fort, tu as peur du noir, tu n'aimes pas la couleur vert, tu détestes les pom pom girls et tu ne supportes pas toute marque de racisme.


Groupe / Musical

t'as débarqué y a dix ans, à new york. t'y croyais pas particulièrement, t'étais pas le mec le plus doué qui soit mais t'avais suivi pas mal de cours de danse, de chant et de théâtre en louisiane. donc t'as enchaîné les castings, et les refus. face à l'échec, t'as jamais baissé les bras. t'as pris des cours en sus, t'as continué d'avancer. tu bossais comme caissier dans une supérette jusqu'à ce que l'impossible ne se produise. y a à peine quelque semaines, t'as passé une audition pour le roi lion, à tout hasard. un simple job de danseur, rien de bien folichon mais t'as tenté le coup. c'est comme ça que t'as décroché ton premier job, ici, à broadway. le roi lion, sa culture, son succès, mais également ses décors, ses costumes et sa mise en scène. t'as l'impression de faire partie de l'une des plus grandes comédies musicales de l'histoire de broadway et même si tu n'es qu'un danseur dans l'ombre, pour l'instant, camouflé par des costumes imposants, tu n'attends qu'une chose ; souffler la place d'un des rôles principaux pour à ton tour, connaître ton heure de gloire.






Et toi? T'es qui?
‣ Pseudo / Prénom : fancy. ‣ Âge :vingt-six ans. ‣ Fréquence de Connexion : 3j/4j ‣ Ce personnage, c'est : inventé. ‣ Tu nous as connu comment? : bazzart, les gars, bazzart. ‣ Un truc à dire pour finir? : les comédies musicales, c'est toute ma vie. broadway aussi .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 3 Oct - 14:41

Story of my life


(artiste ?) la réaction de ton père, tu l'avais plus ou moins devinée avant même de lui annoncer tes choix. mais t'es sûr de toi, et tu renonceras pas. (bien, très bien.) qu'il te dit en se grattant le menton. tu sais très bien ce que ça signifie. il n'approuve pas, mais il t'aime trop pour t'interdire l'accès à tes propres ambitions. lui aussi, a été gosse, un jour. lui aussi a eu des rêves et des espoirs. lui aussi a eu ton âge. (si c'est ce que tu souhaites.) t'as secoué la tête de haut en bas. t'avais pas fait dix ans de théâtre pour passer le temps, ni même demander à ta mère de te payer des cours de danse en secret pour ne jamais pouvoir t'en servir. toi, t'as ça dans le sang depuis que t'es gosse. pas simple pour ta famille d'en assumer les frais, d'ailleurs. mais t'as jamais lâché le morceau. à treize ans, tu travaillais dans la supérette du bled où t'habitais pour te payer tes propres cours de chant. t'as toujours été débrouillard. alors forcément, après plusieurs années d'entraînement, il était temps pour toi, à dix-huit ans, de récolter le fruit de tes durs labeurs. (et tu partirais quand ?) une semaine, trois jours, un mois. tu sais pas, tu hausses les épaules, tu hésites. t'as envie de quitter ce bled de suite, faire tes valises et vivre la grande aventure. mais tu veux profiter de ta famille une dernière fois, toute dernière fois...

un matin d'avril, quai de la gare ta mère t'enlace. dernier câlin. elle ne pleure pas, trop fière, ta mère. ta petite soeur, elle, est un peu moins fière et s'épanche sur tes épaules. elle t'en veut, mais t'admire également. tu soupires, tu te retiens. t'es le premier enfant d'un mariage heureux. t'as peur que ton départ les affecte plus que tu ne le penses mais t'as besoin de le faire. (tu te donnes combien de temps pour échouer ?) phrase dure, celle de ton père. (dix ans.) tu lui réponds. il esquisse un sourire. (t'es un beau rêveur, gamin.) qu'il rétorque, la larme à l'oeil. ton coeur se serre, tu l'enlaces une dernière fois. et puis, tu entres dans le wagon... petit pactole dans la valise, de quoi vivre un mois dans la grande pomme. des espoirs pleins la tête, tu laisses les paysages défiler et tu te surprends à rêver. ta vie commence à peine.

cinq ans plus tard, quai d'une gare, novembre ils débarquent tous, surprise générale. tu les retrouves avec le sourire. cinq années viennent de s'écouler, t'as pas vu le temps passer. entre les cours que tu prends, ton job de caissier et ta colocation, le temps avance à reculons. sauf que... sur le quai de la gare, y a que ton père et ta mère. ils ont la mine triste, tu comprends pas. où est rae ? que tu leur demandes après embrassades rapides. (elle est... morte.) un monde qui s'écroule face à la nouvelle. un silence gêné, un malaise palpable. tu les regardes sans les croire. quand ? tu demandes, tremblant. (avant-hier.) ton père répond. comment ? (balle perdue.) dans ta bourgade ? un cambriolage qui a mal tourné, ta soeur... mauvais endroit, mauvais moment. (l'enterrement a lieu demain, nous sommes venus te chercher...) mais demain, tu as casting. de la plus haute importance. une comédie musicale nouvelle, un succès à venir. t'es pressenti pour un des rôles principaux et t'es presque sûr d'en décrocher un. mais... je... déception dans leurs regards, ils comprennent facilement ce que tu vas leur répondre. ils baissent la tête. à quel moment ta carrière est devenue plus importante que ta famille ? (l'enterrement aura lieu à quinze heures...) ton père t'annonce et puis, il prend le bras de ta mère et ensemble, ils tournent les talons. tout ce trajet pour t'annoncer de vive voix ce que tu considèreras comme la pire nouvelle de tous les temps. les secondes qui s'égrainent alors qu'ils disparaissent. et ton coeur qui manque un battement...

(comment tu te sens ?) elle te demande, tu ne souris pas, tu ne la regardes pas. ça va. tu dis, tranquillement, les yeux figés sur un nouveau scénario. nouvelle pièce, nouveaux personnages. tu retiens ton souffle, tu sais ce qu'elle va dire (tu as des nouvelles ?) de tes parents ? non, plus depuis l'enterrement auquel tu n'as jamais assisté. fils indigne, ils t'ont renié, en quelque sorte. ils ne comprennent plus tes priorités, tu ne leur ressembles plus. tu soupires je m'en moque. elle passe ses mains sur tes épaules, elle soupire. elle embrasse ta tempe. (bébé...) tu te décales arrête. tu te lèves, tu files en cuisine. ashleigh t'étouffe, ashleigh te rend dingue. tu ne supportes plus sa présence, moins encore que la tienne. tu t'enfermes dans la salle de bain, ton reflet te fait horreur. la fatigue, l'épuisement. les échecs cuisants, ceux-là même qui finiront par t'achever, petit à petit. et si tu rentrais ? instant d'hésitation, elle frappe (s'il te plait, parle moi.) tu exploses. verre à dents que tu serres trop fort, éclats de cristaux sur ta peau, légères coupures, profondes entailles. tu souffles j'arrive. poubelle, tu ranges. tu passes l'eau sur ton visage, tu ouvres la porte et t'y retournes. non, tu ne rentreras pas. trop fier, peut-être trop égoïste. en trouvant de l'or, tu perds la paix. si seulement on t'avait prévenu avant...

quelque part en louisiane, sept ans plus tard tu lui fais face, il serre les dents. s'il te plait... pardonne moi ! mais il ne bronche pas. tes yeux dévient, la cherche elle. elle ne dit rien, reste muette. bon sang, ça fait deux ans. mots de trop, sûrement. le poing s'écrase sur la table. (ta soeur est morte mon brave. ta soeur, pas la fille du voisin.) tu le regardes, sous le choc. (et t'as pas daigné bouger ton cul pour son enterrement. ta propre soeur, tu t'en rends compte ?) j'avais un rendez-vous important... (arrête de te chercher des excuses ilan.) ... un casting, papa. il se calme, se redresse sur ses jambes mais il t'effraie. les deux poings sur la table, il t'observe (et tu l'as eu, ce rôle capital ?) tu baisses les yeux non... non je... (tu n'as aucune excuse, ilan. aucune !) tu soupires, il a raison (ça fait sept ans que t'es parti, ilan. sept ans... et toujours rien. t'as préféré suivre ton rêve au détriment de ta propre famille. t'as préféré misé sur une carrière qui n'existe pas plutôt que sur les seules personnes qui ont toujours été là pour te soutenir. tu ne mérites plus ta place à notre table.) tu lèves les yeux, humides. tu regardes ta mère, elle pleure en silence. tu soupires, tu attrapes tes affaires, te redresse. très... très bien. et tu tournes les talons, à regret. tu fermes la porte, première larme. tu avances, nouveau sanglot. t'étais venu ici pour leur annoncer la bonne nouvelle ; un premier rôle au théâtre. rien d'important mais un premier rôle, un premier pas. début de ta propre carrière, à vingt-cinq ans... tu tournes les yeux sur la bicoque dans laquelle t'a grandi, celle où ta soeur a vu le jour, tu soupires. tu ravales un nouveau sanglot, tu quittes les lieux. t'y remettras plus les pieds, à présent.

new york, automne 2016 t'as quitté ashleigh l'été dernier. la situation devenait inivable et puis, tu commençais tout juste les représentations d'une pièce de théâtre qui se projetait sur plusieurs mois. planning trop chargé, t'as préféré quitter le petit deux pièces que vous occupiez pour te trouver un studio. la vie de célibat, c'est plus agréable lorsqu'on mise tout sur la carrière. tes parents n'ont plus jamais écrit, toi, tu continues de le faire, une fois par semaine. tu leur racontes tes exploits, tes réussites, mais aussi tes échecs et tes doutes. tu te soulages en te disant qu'au moins, ils les lisent, sans savoir ce qu'ils en pensent. et puis, il y a eu ce casting, récent. un nouveau défi. une comédie musicale, le roi lion. des danseurs. t'es pas le plus doué d'entre eux, mais t'as tenté ta chance. ton père t'a appris à ne jamais baissé les bras. t'as attendu qu'on te rappelle. un jour, deux jours. t'as passé ton temps à tourner en rond, à espérer. un contrat, un deuxième entretien. jusqu'à un coup de fil, tard, dans la soirée (m. craven, ici la directrice du casting pour le roi lion. je vous appelle pour vous annoncer que votre candidature a été sélectionnée et que nous souhaiterions vous engager dans la troupe de danseurs de l'actuel compagnie responsable du show.) une bonne nouvelle, la bonne nouvelle. un tremplin, un plongeon. un rêve qui se concrétise. le début de ta nouvelle aventure.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‣ Messages : 349
‣ Points : 898
‣ Age : 25
‣ Emploi : Enjolras, youtuber, auteur-compositeur (en stand by)
‣ Situation amoureuse : Célibataire
Lun 3 Oct - 15:00

Alfreeeeeed

(ceci était un message très constructif )

Bienvenue parmi nous, courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Lun 3 Oct - 15:01

j'ai bien failli venir mettre le même commentaire sur ta fiche, tu vois
faudra qu'on se trouve un lien, toi et moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‣ Messages : 349
‣ Points : 719
‣ Age : 30
‣ Emploi : Danny Zuko dans Grease, ex-star de films Disney, roi des irresponsables
‣ Situation amoureuse : Célibataire et gros papillonneur. Divorcé, aussi - après un mariage extrêmement court et peu-productif avec Scarlett Van Doren.
Lun 3 Oct - 15:14

ALFREEEEEEEEEEED
(Non je copie pas, c'était un cri du coeur )

Je l'aime ce garçon Et ton personnage a l'air grave cool Bienvenue et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions


guys, be cool
(c) anaelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
‣ Messages : 440
‣ Points : 631
‣ Age : 26
‣ Emploi : libraire geek au drama book club sur Time Square
‣ Situation amoureuse : all by myyyseeeelf...
Lun 3 Oct - 15:18

Uhuh petit Alfred devenu grand
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
N'hésite pas si tu as besoin




can you feel the love tonight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Lun 3 Oct - 15:21

TVEIT
mais ce choix de dingue

merci pour l'accueil, vous deux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‣ Messages : 349
‣ Points : 719
‣ Age : 30
‣ Emploi : Danny Zuko dans Grease, ex-star de films Disney, roi des irresponsables
‣ Situation amoureuse : Célibataire et gros papillonneur. Divorcé, aussi - après un mariage extrêmement court et peu-productif avec Scarlett Van Doren.
Lun 3 Oct - 17:03

WILLKOMMEN, Bienvenue
Validation



Félicitations !


Okay, je suis arrivée toute joyeuse pour valider ma première fiche sur le forum... et je m'attendais pas à avoir le coeur brisé En tous cas, c'était très bien écrit et j'ai hâte de voir ce petit gars en jeu Encore une fois... BIENVENUE SUR BOB

Comme on est sympas   on s'est occupés de rajouter ton avatar au bottin, ainsi que ton métier par ici vu que tu es un acteur de musical Par défaut nous acceptons pas les doublons de prénom, et du coup ton pseudonyme a été ajouté dans le bottin des noms et prénoms. En revanche, si tu as envie d'avoir des cousins et cousines impromptus tu peux nous le signaler pour ouvrir ton nom de famille

Bien évidement, comme sur tout forum, tu peux aller poster ta fiche de liens pour te faire plein d'amis et planifier tes rps   Si tu as du mal à te trouver un partenaire de RP, tu peux aussi venir en demander ici on passera forcément te voir Tu peux aussi signaler où vit ton personnage histoire de te trouver des voisins  

Ensuite, puisque tu as été ajouté au groupe correspondant à ton musical préféré, cela veut dire que tu peux l'aider à rester à l'affiche le plus longtemps possible Pour cela il faut aider ton groupe à gagner des points. Tu trouveras les explications détaillées et demandes dans cette partie là

Et en vrai, si tu es perdu, non seulement tu peux venir nous poser des questions (  ) mais en plus tu peux toujours te référer à ce master post pour te guider dans l'essentiel de Bobby.  

BON JEU        






guys, be cool
(c) anaelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

 
(ilan) some infinities are bigger than other ones.


 :: Fiches Archivées
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STAR WARS - INFINITIES
» A Bigger Splash
» The Best of SmackDown! 10ème Anniversaire
» Le TRX 3.3 par rapport au TRX 2.5 ??
» Ilan - Présentation

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum