:: overture / and all that jazz :: take me baby, or leave me :: Postes Vacants

 ADAM BRODY ‣ Zachary St. John

avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Dim 19 Juin - 18:03

ZACHARY ST. JOHN

feat  adam brody

Âge : 30 ans
Date et lieu de naissance : New York, 1986.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel.
Statut marital : Séparé de sa fiancée depuis peu.
Métier :  Employé polyvalent à l'Ambassador Theatre - principalement guichetier aigri. Ancien acteur.
Groupe : Chicago

who are you?

Tout avait bien commencé pour Zachary St. John. Petite vie tranquille, famille relativement aisée et aimante, scolarité moyenne... et un rêve, qui semblait bien en passe de se réaliser: monter sur scène et vivre une vie sur les feux de la rampe, dans le Broadway qui le faisait rêver depuis une sortie scolaire pour assister à une représentation de Mary Poppins. A huit ans, il a eu la chance de tenir un vrai rôle dans une vraie représentation - un orphelin dans Annie, qui certes se contentait de faire les choeurs, mais qui au moins chantait. Tout heureux de ne pas avoir eu à incarner le passant n°3 ou le buisson n°4, il a enchaîné cours de danse sur cours de danse, cours de chant sur cours de chant, pour renouveler l'exploit aussi tôt adulte et tenir de véritables rôles. Dire que la chance ne lui a pas souri serait un euphémisme. Son rôle dans Annie était, de toute évidence, un heureux hasard. Il n'a fait qu'enchaîner les rôles miteux dans des productions plus miteuses encore, pour des salaires de misère - déménageant à peu près tous les six mois pour tenter le coup dans des spectacles off-broadway, voire des spectacles de province.
C'est revenu à New York qu'il a rencontré pour la toute première fois Jill, qui deviendrait au bout de quatre solides années de relation sa fiancée. Elle était passionnée de musicals, il croyait encore en sa chance de percer. Vraiment, l'emploi qu'il avait trouvé à l'Ambassador Theatre comme employé polyvalent / guichetier n'était qu'un moyen d'avoir un pied dans le milieu et d'être au courant des auditions - temporaire, juste temporaire. Mais les années se sont enchaînées, sans qu'il ne bouge d'un poil. Petit à petit, il est devenu très légèrement aigri, et s'illustre probablement comme le plus cynique des guichetiers de la rue. De frustration, ses relations avec sa petite amie se sont détériorées - il se sentait une sorte de mission de réussir pour faire partie des stars de Jill, il n'en a pas été capable. Il y a quelques mois, l'annonce que l'une des seules idoles hors-musicals de sa fiancée, Jonah Webb, rejoignait le casting du Roi Lion, a porté le coup de grâce à leur relation en multipliant encore sa frustration. Désormais il est seul, célibataire, frustré, et cette fois définitivement aigri. Grandiose, pour commencer la trentaine.


Jill Hodge
Quand Jill a annoncé à sa mère qu'elle était fiancée à Zachary, sa mère a tiré la gueule et lui a dit, sans détour, "mais, ma chérie, ce type est un rabat-joie". Peut-être bien, mais c'est son rabat-joie. Au quotidien, Zachary redéfinit tous les jours le mot "grumpy" quand Jill est si stupidement heureuse que c'en est parfois un peu épuisant, mais ils avaient réussi à trouver un équilibre bien à eux - où Zachary finissait toujours par ricaner en coeur avec elle, et où tout allait bien dans le meilleur des mondes. Clairement, c'était un petit peu un couple de contes de fées. Elle était arrivée trop tard pour voir un musical, il s'occupait de l'accueil, il n'avait plus de billets à lui vendre, ils étaient restés ensemble, assis sur les marches, à parler de tout et de rien, jusqu'à échanger des numéros - love at first sight, version Broadway, quoi. Elle était joyeuse, lui était un looser avec beaucoup d'esprit et d'ambition. A terme, ils étaient un couple stupidement adorable, avec des projets de belle maison en banlieue et d'assez d'enfants pour une équipe de football (américain) entière. Et puis Zachary a fait de la merde, et s'est barré, frustré et jaloux pour que dalle, avant qu'elle aie le temps de lui pardonner. Comment ça, c'est brutal comme fin de lien? Et bien, ça a été brutal pour elle aussi - et lui, il s'en mord les doigts, parce que Jill est certainement la plus belle chose qui lui soit arrivée. Juste, il est une fichue drama queen qui se fait des films tout seul et pense, au fond, qu'il ne mérite pas ce petit rayon de soleil...


Gabrielle Prevot
Gabrielle a rencontré Zachary à l'ambassador, au guichet, alors qu'elle allait voir Chicago. Elle comptait vraiment rentrer dans la salle, mais elle la entendu râler et elle a un faible pour les cyniques, les râleurs et la mauvaise humeur de manière générale. Zachary devait en avoir gros sur la patate, parce qu'il a prit son offre de discuter, quand bien même ça lui rappelait grandement sa rencontre avec son ex-fiancé et que c'était pas ce dont il avait besoin, là tout de suite. A la fin du spectacle qu'ils n'ont pas vu, ils ont continuer à se raconter leur vie dans un bar. Ils se sont bourré la gueule, et ils ont passé la nuit ensemble à pleurer dans les bras l'un de l'autre, à rire et à échanger les détails les plus gênants de leur existence. Si Zachary aurait été parfaitement heureux de ne jamais revoir Gabrielle - parce que tout de même, c'est embarrassant comme soirée - la jeune femme n'est pas de cet avis. Si elle était tout à fait partante pour rechuter dans un état dépressif et sarcastique pour la soirée, elle est quand même venue aux Etats-Unis pour recommencer sa vie sur de bonne base. Et après cette soirée, elle s'est dit qu'elle pouvait peut être entraîner Zachary avec elle. Parce que Gabrielle n'aime pas trop être seule. Alors elle s'est mise en tête de le faire rêver à nouveau. Ou de le séduire. Elle sait pas bien encore. En tout cas pour le moment elle est sur que c'est une bonne idée.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org

 
ADAM BRODY ‣ Zachary St. John


 :: overture / and all that jazz :: take me baby, or leave me :: Postes Vacants
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est ami avec qui?
» BYRNE JOHN (DC)
» John Rambo
» Amber Benson (Tara) et Adam Bush (Warren)
» John BUCHAN (1875-1940)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum