:: overture / and all that jazz :: take me baby, or leave me :: Postes Vacants

 EMMA STONE ‣ Jill Hodge

avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Dim 19 Juin - 18:33

JILL HODGE

feat emma stone

Âge : 27 ans
Date et lieu de naissance : Glenn Rock, New Jersey, 1989.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, quoique curieuse.
Statut marital :  Récemment séparée de son fiancé.
Métier : Vendeuse au Disney Store de Broadway. Fangirl. Blogueuse.
Groupe : The Lion King

who are you?

Jill n'est qu'amour et papillons, et le plus gros travers de sa vie est probablement d'avoir volé un mug dans un magasin attrape-touristes à quinze ans. Et encore: elle s'en est terriblement voulue, et longtemps - et l'avoue encore aujourd'hui à ses nouveaux amis avec l'impression de confesser un péché. Elle n'est qu'innocence, bonnes intentions et candeur, petits plaisirs simples de la vie, tout le tralala. C'est, en gros, Amélie Poulain, mais en américaine. Vous voyez le genre.
Elle n'a pas de grandes ambitions dans la vie, sinon d'être heureuse - ce qui est, au fond, la chose la plus saine du monde. Elle en était toute proche. Issue d'une famille de la middle-class du New Jersey, elle était sur le point d'épouser celui qu'elle qualifiait d'amour de sa vie, Zachary St. John, se portait bien dans son boulot, commençait à avoir son petit succès et sa petite influence avec son blog de news sur Broadway et ses stars, et son idole de toujours, Jonah Webb, était sur le point de revenir à NY. Que demander de plus de l'existence? Elle se laissait tranquillement porter sur une petite vague de bonheur, illuminait le quotidien de plein de gamins tous les jours, et était du genre à sourire un peu bêtement dans la rue juste parce que la vie est cool, quand même. Sauf que Zachary, frustré par son incapacité à devenir une star de la scène lui-même, a commencé à péter un plomb tout seul. S'il y avait une chose que Jill n'avait pas vu venir dans son quotidien, c'était l'aigreur. S'il y avait une autre chose qu'elle n'avait pas vu venir, c'était une rupture, par Zachary, de frustration, à moins d'un an de la date prévue pour leur mariage.
Hakuna Matata.


Zachary St. John
Quand Jill a annoncé à sa mère qu'elle était fiancée à Zachary, sa mère a tiré la gueule et lui a dit, sans détour, "mais, ma chérie, ce type est un rabat-joie". Peut-être bien, mais c'est son rabat-joie. Au quotidien, Zachary redéfinit tous les jours le mot "grumpy" quand Jill est si stupidement heureuse que c'en est parfois un peu épuisant, mais ils avaient réussi à trouver un équilibre bien à eux - où Zachary finissait toujours par ricaner en coeur avec elle, et où tout allait bien dans le meilleur des mondes. Clairement, c'était un petit peu un couple de contes de fées. Elle était arrivée trop tard pour voir un musical, il s'occupait de l'accueil, il n'avait plus de billets à lui vendre, ils étaient restés ensemble, assis sur les marches, à parler de tout et de rien, jusqu'à échanger des numéros - love at first sight, version Broadway, quoi. Elle était joyeuse, lui était un looser avec beaucoup d'esprit et d'ambition. A terme, ils étaient un couple stupidement adorable, avec des projets de belle maison en banlieue et d'assez d'enfants pour une équipe de football (américain) entière. Et puis Zachary a fait de la merde, et s'est barré, frustré et jaloux pour que dalle, avant qu'elle aie le temps de lui pardonner. Comment ça, c'est brutal comme fin de lien? Et bien, ça a été brutal pour elle aussi - et lui, il s'en mord les doigts, parce que Jill est certainement la plus belle chose qui lui soit arrivée. Juste, il est une fichue drama queen qui se fait des films tout seul et pense, au fond, qu'il ne mérite pas ce petit rayon de soleil...


Iris Myers
Au premier abords, on se demande comment Jill et Iris peuvent s'entendre. Jill est aussi naturelle et pétillante qu'Iris peut avoir l'air d'être en papier glacée. Mais derrière la fille parfaite, virginale et accroc à son image, se trouve une âme d'enfant qu'à sur réveiller Jill. Toutes les deux elles s'amusent bien et dans les limites de la décence imposée par Iris. Puis au fond elles sont toutes les deux des idéalistes et des romantiques. Certes Jill est bien plus simple qu'Iris, mais justement, lorsqu'elles sont toutes les deux, Iris a un côté beaucoup plus humain. Et puis quand même, Jill est un véritable almanac de star, et elle sert souvent à son ami de conseillère en image parfaite, tout ça autour d'un Virgin Mojito ! Bref, c'est une amitié étonnante mais heureuse, qui semble jusque là marcher du feu de dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org

 
EMMA STONE ‣ Jill Hodge


 :: overture / and all that jazz :: take me baby, or leave me :: Postes Vacants
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emma Stone
» SuperGrave - Superbad - 2007 - Greg Mottola
» Emma Stone
» BirdMan de Alejandro Iñárritu avec Michael Keaton, Edward Norton, Emma Stone
» [Austen, Jane] Emma

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum