:: overture / and all that jazz :: live in living color, let me take you for a ride

 Annexe n°3 ‣ Lonely Planet: le guide touristique de NYC

avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:01

Lonely planet



Lorsqu'on vit à New York, on a honnêtement tous besoin d'un coup de main pour se repérer dans la ville à un moment ou à un autre. Heureusement pour nous, nombre de gens on fait des applications bien pensante qui permette de se déplacer plus facilement, de trouver le meilleur restaurant pas cher à proximité... Parce qu'on en veut toujours plus, toujours plus vite, et toujours mieux. Si on est pas un addict du smartphone, on a toujours l'option de s'acheter un bon bouquin de voyage et de le feuilleté lorsqu'on veut sortir de chez soit. Bon ça peut être fastidieux... Mais vous croyez qu'ils faisaient comment vos parents ?

Enfin le voilà, le site touristique de Bob qui vous permettra de vous retrouver dans tous les lieux et de planifier votre journée en toute tranquillité. Vous en rêviez ? On l'a fait.



Place to eat

Vous êtes affamés, vous avez quelque chose à fêter, ou alors vos parents sont en ville et vous ne voulez pas qu'ils apprennent que vous ne savez absolument pas cuisiner. Pire encore vous n'avez simplement pas rempli votre frigo, votre portable est mort et vous ne pouvez pas commander... Voici tous les endroits ou vous pourrez manger à New York. Il y en a pour tous les goûts et pour presque tous les goûts.

Place to drink

Vous avez quelques heures à tuer, vous sortez du boulot et en avez marre de votre boss, vous avez encore quelque chose à célébrer -toute les raisons sont bonnes non ? - vous avez un rencard... Et puis zut, vous faut-il une raison pour sortir boire un verre ? Que ça soit un café tranquille avec les copines pour discuter tranquillement ou juste pour se réveiller le matin, ou alors un verre qui s'étend toute la nuit... C'est ici que vous trouverez ce que vous voulez. Là aussi, il y en a pour tous les goûts, du salon de thé très girly, au club gay cuir et pas forcément moustache.

Place to go out

Si vous n'avez pas faim, ni soif, mais que vous voulez tout de même sortir et passer du bon temps, c'est ici qu'il vous faut regarder. Cinema ? Théâtre ? Quel est votre genre ? Ou celui de votre rencard ? Nous sommes là pour vous aider à conclure. Si vous ne trouvez pas votre bonheur et que vous ne passer pas une bonne soirée... Eh bien on ne peut plus rien pour vous. Parce que c'est la crème de la crème de New York.


Place to study

Vous êtes encore jeune et vous voulez faire quelque chose de votre vie. Ou alors vous êtes vieux et vous voulez retrouver les banc de l'école. Vous voulez rester à New York, ou justement y venir. C'est ici que vous trouverez certaines écoles New Yorkaise susceptible de vous intéresser. Particulièrement les grandes universités et celle spécialisé dans la musique et les arts, qui vous ouvrirons éventuellement les portes de Broadway.

Museums

On ne vit pas à New York sans aller dans ces musées. Et ne me dites pas que vous n'aimez pas l'art, il s'agit au moins de faire bien en société. Et puis je vous assure ça peut être très romantique. Je vous assure même que vous trouverez votre bonheur dans cette liste. Ou alors vous êtes particulièrement difficile et ingrat. Voilà c'est dit.

Place to read

Le paradis des rats de bibliothèque. Ou des gens pas très écologique ou pyromane qui veulent remplir leur maison de papier. Vous trouverez ici les plus belles boutiques de livre. Vous aurez envie de tout acheter et il faudra actuellement découper votre carte bleu pour que vous ne la fassiez pas flamber... Quoi ? C'est juste moi ? En tout cas, vous les trouverez tous ici.


Place to shop

Si ce n'est pas les livres qui vous font jouir, ce sera peut être les fringues, les chaussures, les sacs... New York regorge d'avenue commerçante et vous regretterez instantanément d'être pauvre. Après tout, confession d'une accro du shopping se déroule ici... Sex and the city aussi... même le diable s'habille en Prada. Ouai, allez y, rêvez d'un dressing de la taille de votre appartement, vous ne l'aurez pas. En attendant vous pouvez toujours vous habiller en H&M.

Place to visit

Vous êtes vraiment là seulement pour quelques jours ou alors vous avez juste envie de jouer au touriste ? Il faut le faire de temps en temps c'est bon pour la santé. Et puis on ne va pas éviter les merveilles de sa propre ville juste pour ne pas faire comme tout le monde. Je sais qu'il ne faut pas être un mouton, mais quand même. Toutes les plus beaux endroits de New York sont recensés ici. Allez y le matin, quand les touristes dorment.

Sport and Health

Après avoir bu et mangé comme vous l'avez fait, vous avez besoin de faire du sport c'est à n'en pas douter. Vous pouvez toujours allez faire votre jogging dans les nombreux parc de Manhattan, ou alors vous inscrire dans une salle de sport. Et puis si vous ne le faites pas, vous finirez à l'hôpital. Je plaisante. Ou peut être pas. L'hôpital est inscrit ici aussi. Juste au cas ou.


Outdoor space

Sans déconner, il en fallait bien autant pour pallier le nombre de building... Mais Manhattan regorge de parc en tout genre. Je vous dirais bien qu'il y en a pour tous les goûts, mais vous irez surement pour le plus proche de chez vous. Enfin si vous changez de quartier, vous trouverez toujours ici le plus proche de vous.

Broadway related

Et voilà, on ne peut pas parler de New York sans parler de Broadway. On sait que vous ne respirez que pour ça. Que vous aspiriez à être une futur star des musicals ou non, vous trouverez ici tout ce qui a rapport avec ce business. Ne me remerciez pas, je sais que vous aviez la flemme de chercher sur google.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:02

places to eat


Red Rooster
★★★★☆ | $$$$

Le Red Rooster est l'un des très bons restaurants de Harlem. Cuisine américaine par excellence, mais qui vous changera des fast-food et food trucks. Nous vous ne le cacherons pas, ce n'est pas donné, comptez facilement $70 par personne pour un repas complet. Pour ce prix comptez aussi de rentrer en taxi parce que vous ne pourrez plus vous lever. Le chef Marcus Samuelsson, un chef triplement étoilé, gagnant de Master Chef, saura ravir vos papilles. Et les artistes et Dj African-American sauront ravir vos oreilles. Musique Jazz et ambiance chaleureuse seront aux rendez vous. Le tout avec de la comfort food dont vous vous rappellerez longtemps.

Harlem Tavern
★★★☆☆ | $$

Le Harlem Tavern, en plus d'être l'un des bars typiques du quartier à visiter absolument si vous n'êtes pas du coin -oui, si vous êtes des touristes ou des non New Yorkais de base - est réputé pour sortir et pour ses brunches. Bon le fait est que vous êtes obligés de dormir chez vous avant de revenir pour Bruncher si jamais vous voulez vraiment vous faire la all-night, mais c'est chouette quand même. En plus les prix sont très largement abordables et vous pouvez vous faire un brunch pour $15, oui, oui, je l'ai dit, un brunch complet pour $15. Rien que pour ça je sais que vous allez y retourner. L'ambiance est typique de celle de Harlem et laissez-moi vous dire un truc: c'est celle qu'on préfère.

Sarabeth's
★★★★★ | $$$$

C'est sublime, c'est délicat, c'est tout en couleurs douces et pastels, cela donne envie d'être riche et de ne jamais plus manger que ça. Sarabeth's a beau être une chaîne et on a beau en trouver à plusieurs endroits de Manhattan, aller dans celui de l'Upper West Side, c'est savoir que l'on va manger la crème de la crème. A $10 le jus de fruit, on espère tout de même qu'ils sont bios. Mais que voulez-vous, le cadre est vraiment magnifique, les serveurs ont tous l'air d'être frais et joyeux, et lorsque l'on mange leurs gaufres avec des fruits et de la crème fouettée et bien on se dit que ça ressemble pas mal à un orgasme. Bon, on ne le ferait pas tous les jours… Quoique si on avait les moyens… Mais une fois de temps en temps, pour une grande occasion, ça vaut quand même sacrément le coup.


Loeb House
★★★☆☆ | $$$$

Encore un endroit que vous avez vu des milliers de fois à la télévision ou même au cinéma: le Loeb Boathouse. C’est sûrement l’un des recoins les plus emblématiques de Central Park. Vous pouvez y louer des gondoles ou des petits bateaux pour un moment en amoureux, vous pouvez y manger dans un restaurant ultra-posh juste au bord de l’eau, si vous êtes pressés (mais pas trop), vous pouvez même y traverser directement la ville de l’ouest à l’est avec un petit service de navette! Tout est possible à New York - nous ne vous le dirons jamais assez. Inutile de le préciser, une quantité phénoménale d’évènements privés, de conférences et de mariages y sont aussi organisés.

Sushi of Gari
★★★★★ | $$$$$

Le mec - Gari - est un véritable génie du Sushi. Sushi chef au Japon à seulement 19 ans, on ne peut que le remercier d’être venu aux Etats-Unis pour nous faire partager sa science. Alors par contre, vous serez mignons, c’est pas Planet Sushi ou le Sushi Shop, on ne fait pas n’importe quoi dans ces restaurants. Par exemple la sauce soja est bannie… parce que les Sushi sont meilleurs sans en réalité. Chef Gari a créé lui même plusieurs types de sauce qu’il applique directement sur ses sushi pour nous éviter de faire l’affreuse erreur de mettre n’importe quoi dessus. Si c’est pas aimable. Quoiqu’il en soit, si vous êtes un véritable fan de poisson cru et que vous voulez une véritable fête dans votre bouche à la japonaise, c’est ici qu’il faut aller. Evidement manger l’excellence japonaise ça a un prix…

JoJo
★★★★☆ | $ $ $ $

JoJo est un restaurant qui a ouvert en 1991, et qui porte le surnom d'enfance de son chef cuisinier Jean-Georges Vongeritchen. Il porte fièrement ses trois étoiles presque depuis son ouverture. Le restaurant se veut élégant, mais casual et on dit que vous pouvez y venir aussi bien en tenue habillée qu'en jean. Mais si vous voulez faire les choses bien, et déguster la sublimissime cuisine Française proposée ainsi que profiter du cadre classiquement atypique, on vous conseille d'y mettre les formes. Côté prix ce n'est évidement pas donné. En même temps vous vous attendiez à quoi ? On ne dîne pas dans l’Upper East Side pour des clopinettes… Sinon cela vous donnerait l’impression d’avoir perdu votre soirée. C’est de toute évidence un restaurant pour grandes occasions, ou pour ceux qui ne savent pas quoi faire de leur argent.


Café Carlyle
★★★★★ | $$$$$

Alors là, vous arrivez au top du top. Vraiment, vous ne pourrez pas faire mieux. Messieurs, costume obligatoire, veste en tout cas. Mesdames… ce n'est pas indiqué mais on vous conseille fortement d’enfiler votre plus belle tenue. On vous conseille aussi de ne pas regarder l’addition, ou alors de faire un emprunt… Sauf si vous faites partie des gens qui peuvent se payer un Carlyle tous les vendredis soir. Cela dit, on vous le conseille vraiment, ne serait-ce qu’une fois dans votre vie, avec l’homme ou la femme de votre vie… pas pour la demander en mariage, ça serait horriblement cliché… Mais juste comme ça, une fois, parce que le cadre est magnifique et que dîner ici c’est presque prendre une machine à remonter le temps. Vous en pleurerez surement de bonheur et de beauté - à moins que vous n’ayez pas suivi mon conseil et que vous ayez regardé l’addition. 

Mc Donald
★☆☆☆☆ | $

Pas de besoin de présenter la franchise qui est connue dans le monde entier pour ses burgers plus ou moins bon. Enfin, non, bien sûr que tout le monde aime Mc Donald… mais il faut seulement accepter que ce n’est pas un burger gourmet. En même temps ce n’est pas ce qu’on attend de lui. On attend plutôt d’être servi en cinq minutes et de pouvoir profiter de ses casse-croûtes typiquement américains à toute heure de la journée. Certains vous diront que c’est le meilleur remède contre la gueule de bois qui n’aie jamais existé. Vos grands-mères ne seront sûrement pas d’accord mais… la technique a prouvé son effet de nombreuses fois. Quand à celui de Time Square en particulier… eh bien il est mythique. Sur plusieurs étages, il y a même un piano quelque part si vous vous sentez l’âme d’un artiste.

Hard Rock Cafe
★★☆☆☆ | $ $

S’il y a bien une franchise qu’on ne présente plus, c’est le Hard Rock Café - non seulement parce qu’on ne compte plus les gens qui collectionnent leurs goodies et leurs t-shirts, mais aussi parce que c’est super chouette comme endroit quand même. La chaîne a été fondée en 1971 et compte aujourd’hui 157 bars/restaurants dans le monde - celui de Times Square est, bien entendu, un fier exemple. Tapissée d’autographes, de guitares et de costumes des plus grandes stars (dont les Beatles, Nirvana ou encore Elvis Presley), il offre non seulement des boissons cools, mais aussi des repas bien sympas et des concerts en direct - vous pouvez même organiser des soirées privées à l’étage. Si vous avez du fric. Genre, beaucoup de fric.


Bea
★★★☆☆ | $ $ $

Bea est un très chouette bar, restaurant américain. Très bon et pas particulièrement cher. Bon comptez tout de même $45 pour le Brunch, mais après tout il est à volonté sur la nourriture et les boissons, et tout ceci pour une qualité supérieure. Dans une ambiance intimiste venez donc profiter des meilleurs plats du restaurant et de sa très large sélection de cocktails. C’est en somme un restaurant où l’on veut venir à tout heure de la journée, pour profiter de toutes ses spécialités. Agréable en groupe, il est encore plus approprié pour les soirées de couple. Vous ne vous ferez pas chanter la sérénade, mais vous aurez des lumières tamisées, et des serveurs tous à votre écoute. Une très bonne adresse à ne pas oublier.

Ellen's Stardust Diner
★★☆☆☆ | $$

Sur Times Square on ne trouve sûrement pas les meilleurs restaurants, mais on trouve les plus atypiques. Et ce diner est exceptionnel. C’est le pied à terre de toutes les futures stars de Broadway, qui viennent profiter d’un petit job où ils peuvent déjà commencer à chanter et faire leur show avant de monter sur la grande scène. Dire que l’ambiance est folle furieuse n’est donc pas un euphémisme. Côté nourriture, eh bien, c’est la base du diner, on ne s’en lasse pas, et on a toujours envie d’un peu de comfort food pour une raison ou une autre. Et si en plus tout vous est servi en musique et que vous pouvez rencontrer les stars avant leur célébrité, c’est tout bonus. C’est l’adresse que vous allez préférer à New York, que vous soyez un aspirant de Broadway ou non. Promis juré.

Grand Central
★☆☆☆☆ | $

La dernière fois que j’ai joué à Lego Marvel Super Heroes, Lego-Iron-Man s’est exclamé « faire fermer Grand Central: ça, c’est un vrai crime ». De fait, sans Grand Central, il est probable que New York exploserait. En effet, il s’agit du principal terminal de trains de banlieue, ainsi qu’une importante station de métro, comme on y trouve les correspondances entre les lignes 4, 5, 6 et 7. Son hall principal, avec sa légendaire pendule à quatre faces, apparaît dans une quantité invraisemblable de films et de séries - son hall des restaurants est blindé de fast-foods. On y trouve aussi le hall Vanderbilt, loué pour des évènements prestigieux - ou aussi un colossal centre commercial, avec, entre autres, un gigantesque Apple Store. Si vous vivez en banlieue, il est probable que vous y passez tous les jours - et que, parfois, vous n’en pouvez plus de la foule qui s’y presse à toute heure de la journée… mais ça reste un excellent endroit pour croiser du monde par hasard, hors du cycle métro-boulot-dodo.


Sweet Grass
★★★★☆ | $$

Vous êtes déjà allé dans un restaurant qui s’appelle Sweet Grass Grill et qui est en réalité végétarien ? Une chose est sûre si vous n’êtes pas prévenus, vous, amateurs de viande allez être très déçus. Mais si vous savez où vous mettez les pieds, vous pourrez profiter de la meilleure nourriture végétarienne qui se fait à des kilomètres. L’ambiance est agréable, le choix large, le prix plutôt agréable, c’est peut être l’endroit idéal pour venir convertir vos amis omnivores au véganisme… Si vous êtes moins catégoriques, c’est tout de même un excellent endroit pour manger différemment le temps d’une soirée, histoire de découvrir de nouvelles recettes et de faire profiter à votre palais de nouvelles saveurs.

Young Avenue Deli
★★★☆☆ | $

C’est un peu le restaurant à tout faire de Midtown. Vous pouvez y aller pour manger du fast food amélioré, vous faire livrer, prendre à emporter ou manger sur place. C’est un excellent endroit pour prendre un déjeuner lorsque vous n’avez qu’une petite heure avant de retourner au boulot. Vous pouvez aussi profiter des shows de music live le soir venu, ainsi que de la table de billiard. Ainsi votre restaurant préféré du midi se transforme en reine de la nuit le soir… Les prix sont tout à fait abordables, et vous pouvez autant vous en sortir pour une dizaine de dollars que pour un peu plus. C’est une adresse à avoir dans son téléphone et à visiter à chaque fois que vous ne savez pas où aller.

Lazzaras Pizza Cafe
★★★☆☆ | $

Certains diront que cela ne vaut pas les pizzas de Little Italy, mais si vous avez la flemme de descendre plus loin dans Manhattan, on peut au moins vous assurer que c'est la meilleure pizzeria des environs. Vous en redemanderez de cette ambiance familiale et de leur plat fétiche, les raviolis aux fruits de mer. Vraiment, n'écoutez pas ses snobs qui ne jurent que par Little Italy, les Lazzara sont aussi italiens que les autres, et leur restaurant vaut vraiment le détour. Le mieux, c'est que le restaurant est planqué à l'étage, si on ne vous l'avait pas conseillé, vous ne l'auriez pas trouvé... Et vous l'auriez regretté. Les prix sont abordables... Oui, bon c'est Manhattan.


Meatball Shop
★★★☆☆ | $

Non, vous ne rêvez pas. Il existe à New York une chaîne de restaurant entière consacrée aux boulettes de viande, et c’est The Meatball Shop. Meatball seules, en sauce, en sandwich, une carte étonnamment longue pour un tel postulat de base, de la bonne bière, la possibilité de créer son menu sur mesure… Ils ont même des cocktails du jour à tomber par terre, et un ice cream sandwich dont vous me direz des nouvelles. Les combos entre sauces, viande et accompagnements sont incroyablement nombreux, et les veggie balls sont, à priori, exceptionnelles. En gros: il y en a pour tout le monde. Le service est en prime rapide, les portions très généreuses, et, pour ce que vous mangerez à terme, le prix est assez raisonnable.

Chelsea Market
★★☆☆☆ | $

Le Chelsea Market est proprement incontournable. Il s’agit d’un « Urban Food Court », c’est à dire un marché de nourriture couvert, avec une quarantaine de commerces. Vous pourrez non seulement y manger tout et n’importe quoi (du homard du Maine aux raviolis italiens en passant par des cupcakes), mais aussi y faire vos courses (quand même) et faire du shopping. Vous aimez passer la journée entouré de bonnes odeurs? Vous pouvez - parce que c’est terriblement beau, avec son intérieur très industriel et plein de cachet. Vous y dénicherez également du vrai bon pain (une denrée rare aux Etats-Unis ! ), un vrai bar à lait avec des milkshakes à tomber par terre, des chutes d’eau, des statues, une décoration sublime et de petits bancs en pierre. Un coin de paradis.

Vegetarian’s Paradise 2
★★★☆☆ | $$

On vous avait bien dit que Greenwich Village c’était parfois un petit peu hipster. Si vous aviez besoin d’une nouvelle preuve, je vous présente le Vegetarian Paradise 2, mélange étrange de fusion asiatique et de plats végétariens. C’est original, mais c’est cool, c’est bon pour la santé, et c’est aussi étonnamment peu cher pour ce que vous pourrez bien y manger. Vous avez besoin d’autres points positifs? Et bien, vous pourrez y être servis vite la plupart du temps, et la nourriture est ultra-fraiche. L’intérieur est certes un petit peu sombre, mais aucun restaurant avec un si bon rapport qualité-prix ne peut être sans inconvénients… et l’important c’est la bouffe. Et toutes leurs fausses-viandes végétariennes sont réputées excellentes.


Jack's Wife Freda
★★★☆☆ | $$

Charmant est l'un des nombreux mots que l'on peut utiliser pour décrire ce restaurant. Ici, vous pourrez retrouver des recettes de grand-mère, de quoi vous rappeler la maison et vous faire sourire. Comfort food Juive, américo-méditéranéenne, une fois que vous y aurez goûté, vous ne voudrez plus arrêter. Le mieux ? C'est qu'il garde l'essentiel de la salle disponible pour les gens qui passeraient devant le restaurant et voudraient manger... Vous êtes presque assuré d'avoir une place si vous arrivez au bon moment. Sinon vous pouvez toujours essayer de réserver, mais il y a peu de tables à cet effet.

Raoul's
★★★★☆ | $$$$

Un autre bistro de SoHo, à la française cette fois-ci, créé par deux frères venant tout droit d'Alsace. La légende du restaurant dit qu'au début ils n'avaient absolument rien, même pas assez pour se payer du sel. Mais on ne sait pas comment, aujourd'hui ils sont devenus un restaurant au chic à la française, où tout le monde veut aller. Une ambiance très chic, de jolies tables drapées de blanc, éclairées à la bougie, idéal pour un dîner romantique ou pour fêter une grande occasion entre amis.

Blue Ribbon Brasserie
★★★☆☆ | $$

SoHo est aussi très réputé pour ses bistros et ses brasseries. Le Blue Ribbon Brasserie est l'un de ces restaurants, où l'on peut manger que le soir, et boire jusqu'à quatre heures du matin. Bières, burgers, et comfort food grasse mais délicieuse. Ici, on trouve la simplicité et la quantité. De quoi se faire plaisir entre amis, et culpabiliser après sur son régime. Mais sur des superbes banquettes rouges en cuir avec des murs jaunes moutarde, qui résisterait ?


Lombardi's
★★★☆☆ | $

Lombardi's est littéralement la première pizzeria à s'être installée à New York. La première réelle pizza italienne. Celle qui fera venir toutes les autres. Celle qui inspirera sûrement les pizzas américaines, qui sait. La première ne veut pas forcément dire la meilleure, mais en l'occurence, celle-ci est délicieuse. Une pâte sublime, à la napolitaine ou la romaine, et une liste absolument parfaite de pizza. A must go.

Nolita Mart
★★★☆☆ | $$

Ici, vous pouvez manger des spécialités italiennes rapidement, debout, ou à une petite table, mais surtout acheter tous les ingrédients pour réaliser vos propres plats italiens à la maison. On y trouve de tout, pas toujours à bas prix, parce que les produits importés ne sont pas toujours facilement trouvables. Mais une chose est sûre, vous trouverez ici le meilleur parmigiano, prosciutto et le meilleur vin Toscan.

Torrisi Italian specialites
★★★☆☆ | $$

Il suffit de lire le titre du restaurant pour savoir ce que l'on trouve dedans. Torrisi est l'un des restaurants italiens les plus réputés de Little Italy. Toujours bondé, on y mange cependant très bien et les prix sont plutôt abordables. C'est la magie de la nourriture italienne, faire des merveilles avec des produits de base, ou des produits plus chers, pour qu'il y en ait pour tous les prix. Réservez, ou prenez le risque de devoir attendre devant.


Katz's Delicatessen
★★★☆☆ | $$

Vous êtes fans de Quand Harry Rencontre Sally? Vous irez au Katz’s Delicatessen. Ici, vous dénicherez surtout une cuisine de style kasher, typiquement juive nord-américaine - à vous les pickles, le sandwich reuben, le pastrami, la soupe de boulettes, le corned-beef et le sandwich à la viande fumée… C’est très bon, mais n’espérez pas rester tranquille: la célébrité du film en a fait un haut lieu de tourisme. Ce qui n’est guère étonnant - Meg Ryan y simule un orgasme, après tout… Ils ont joué le jeu à fond, jusqu’à indiquer à quelle table la scène se déroule. Ouaip. Sinon? Bah c’est un chouette endroit, dont vous sortirez probablement avec un estomac si plein que vous penserez sincèrement ne plus jamais, jamais, ô grand jamais avoir faim - avec une jolie façade sur lequel le nom est inscrit en néon rose. Toujours cool.

Schiller's Liquor Bar
★★★★☆ | $$$$


Nobu, c'est la très bonne adresse japonaise de Tribeca. Plats, sushis à la pièce… tout y est, et tout est remarquablement raffiné, avec un service au poil, des assiettes à partager, un accueil sublime et une décoration à la fois épurée et élégante ! Ne le nions pas: c’est cher, voire très cher, mais c’est le prix de la qualité. Ici, vous trouverez une clientèle chic mais décontractée, qui se prélasse dans la lumière tamisée. Le tout est cosy au possible. A côté du Nobu, s’il est plein, vous trouverez le Next Door - c’est sensiblement la même chose, mais en version mini, et toujours aussi fin et élégant. Une bonne adresse pour un rendez-vous - ou si on est un fervent amateur de sushis.

Nobu
★★★☆☆ | $$


Nobu, c'est la très bonne adresse japonaise de Tribeca. Plats, sushis à la pièce… tout y est, et tout est remarquablement raffiné, avec un service au poil, des assiettes à partager, un accueil sublime et une décoration à la fois épurée et élégante ! Ne le nions pas: c’est cher, voire très cher, mais c’est le prix de la qualité. Ici, vous trouverez une clientèle chic mais décontractée, qui se prélasse dans la lumière tamisée. Le tout est cosy au possible. A côté du Nobu, s’il est plein, vous trouverez le Next Door - c’est sensiblement la même chose, mais en version mini, et toujours aussi fin et élégant. Une bonne adresse pour un rendez-vous - ou si on est un fervent amateur de sushis.


Jing Jong
★★★☆☆ | $$

Vous aimez les dim sum. Vous aimez la nourriture asiatique. Vous aimez les raviolis chinois. Jing Fong est fait pour vous. Bon, on ne va pas se mentir - personne n’y parle très bien anglais alors vous faites mieux de reconnaître les plats à leur simple aspect. Ce qui est chouette en revanche? Une petite ambiance cantine pour une immersion totale: vous serez assis à une table de 10 dans une salle colossale, sous des lustres kitsch au possible, et serez servis sur de grands chariots. La décoration vaut vraiment le détour. Et puis c’est bon, mais bon ! La salle est très bruyante, mais il y a de fortes chances pour que vous soyez plus que heureux de votre petit crochet dans Chinatown. C’est à tester. Surtout si vous aimez les dim sum. Ils sont vraiment fameux.

Cinnamon Snail
★★★☆☆ | $$

Vous le cherchiez? Il est là ! Le plus célèbre des food truck vegan de New York se trouve bien souvent dans le Financial District ! Les prix peuvent paraître légèrement élevés pour un food truck, certes, mais ici la qualité est au rendez-vous: ingrédients bios, inventivité, goût… à terme, c’est même un bon rapport qualité-prix. Ici, vous pourrez déguster un sandwich, des burgers, de la raw food, des pâtisseries sublimes, et, en cas d’intolérance au gluten, ils veillent sur vous aussi ! En plus, c’est copieux. Vu combien il est complexe de trouver des légumes de qualité à New York, n’hésitez pas si vous tomber sur le Cinnamon Snail au cours de vos déambulations. Et puis, il a un nom adorable. C’est, en soit, une très bonne raison pour se laisser tenter.

Stone Street
★★★☆☆ | $$

Qu'il est facile de passer à côté de Stone Street… Et pourtant, il s’agit d’un des endroits les plus agréables au sud de l'île ! Ici, vous trouverez de vieux bâtiments en brique, une route piétonne pavée, et tout ce que vous pouvez imaginer en matière de bars et de restaurants. C’est simple: leurs terrasses prennent une place phénoménale. Les prix sont relativement raisonnables (pour les standards de New York City, bien sûr), et vous trouverez toujours un recoin pour vous poser avec un bon repas ou une bonne bière, entre les gens qui traînent ici et les employés du coin en pause déjeuner. C’est également un excellent endroit quand il s’agit de bruncher ! En somme, Stone Street est the place to be - il n’y a guère d’autres mots. Vous profiterez, quoi qu’il arrive, d’un bon moment dans l’une des plus vieilles rues de la ville.


Fraunces Tavern Museum
★★★☆☆ | $$

Le Fraunces Tavern Museum est probablement l’un des lieux culturels les plus incongrus de New York. A la fois musée et restaurant, il a la réputation (plus ou moins justifiée) d’être situé dans le plus vieil immeuble de New York. Lieu crucial à l’histoire de la ville, George Washington y aurait fait ses adieux à ses officiers, et il aurait été un lieu de réunion important des Fils de la Liberté, organisation secrète de patriotes américains pendant la rébellion des 13 colonies contre l’Angleterre - autant de raisons pour laquelle il est un arrêt essentiel des parcours retraçant l’histoire de l’indépendance américaine. Sinon, le musée propose aussi des expositions d’art et d’objets en lien avec son histoire, et son restaurant est un site touristique en lui-même puisqu’il appartient à l’American Whiskey Trail. Ouais. La classe à tous les niveaux.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:02

places to drink


Shrine Bar
★★★★☆ | $$$$

Le Shrine Bar est sans aucune doute THE place to go out à Harlem. Si vous êtes un tant soit peu un amateur de musique Afro-Américaine, vous ne pouvez pas passer à côté de ce bar. Il faut bien évidement choisir son soir, parce que vous pouvez tomber sur des DJ, comme sur des artistes Live, mais leur paysage musical s'étend aussi du bon Jazz, au Reggae, Afropunk, Afrobeat...Bref il y en a sans aucun doute pour tous les goûts, toutes les couleurs, et même parfois toutes les époques. Le tout sur une bonne carte de boissons, pas trop trop cher, et même quelques plats pour grignoter... Et si vous n'avez pas le ventre trop plein, je vous conseillerais de danser.

Harlem Tavern
★★★☆☆ | $$

Le Harlem Tavern, en plus d'être l'un des bars typiques du quartier à visiter absolument si vous n'êtes pas du coin -oui, si vous êtes des touristes ou des non New Yorkais de base - est réputé pour sortir et pour ses brunches. Bon le fait est que vous êtes obligés de dormir chez vous avant de revenir pour Bruncher si jamais vous voulez vraiment vous faire la all-night, mais c'est chouette quand même. En plus les prix sont très largement abordables et vous pouvez vous faire un brunch pour $15, oui, oui, je l'ai dit, un brunch complet pour $15. Rien que pour ça je sais que vous allez y retourner. L'ambiance est typique de celle de Harlem et laissez-moi vous dire un truc: c'est celle qu'on préfère.

Bier international
★★★☆☆ | $

Le nom du bar parle de lui-même. Si vous en avez marre de boire de la Bud et autre cheap American Beer, c'est ici qu'il faut venir le temps d'une soirée. Qu'on soit clair, vous ne venez pas ici pour la nourriture, qui est là juste pour éponger toute la bière que vous serez capable d'ingurgiter. Mais vous aurez définitivement un choix entre un bon panel de bières étrangères, allemandes, et belges en particulier. Tout ça sur un bon fond de musique, ou alors les matches de football lorsqu'il y en a à la télé. Le bar possède une grande terrasse et des prix très compétitifs en Happy Hour, c'est donc définitivement un bar que vous voulez sur votre carnet d'adresses dès que le beau temps revient un peu.


The Dead Poet
★★★☆☆ | $$

Ouais - même dans l’Upper West Side il est possible de trouver un bon pub irlandais pas trop cher avec une super sélection de whiskeys. Le plus beau? On peut le siroter en se cultivant - puisque des citations de Joyce, Donne ou encore Dickinson sont affichées au mur. L’ensemble est très étroit et, de façon générale, assez petit - mais si vous arrivez à vous faufiler jusqu’au bout du bar, vous y trouverez une machine à popcorn (!!!). Vous n’êtes pas un grand fan de whiskey? Honte à vous - mais c’est pas grave, parce que vous pouvez aussi boire de la très bonne bière en pression. Oh, et avant de partir, n’hésitez pas à goûter la spécialité des lieux: le Dead Poet, un mélange de sept alcools différents. Qui a un goût de soda, à terme. Mystère.

Alice's Tea Cup
★★★☆☆ | $$

Alors je vous rassure tout de suite - ou peut être que je vous déçois - mais rien de particulièrement étrange dans ses thés de Alice au Pays des Merveilles. Je veux dire, vous ne trouverez pas de potion pour vous faire grandir ou rapetisser… Vous n’aurez pas de lapin infernal pour vous hurler dans les oreilles qu’il est putain d’en retard… ou alors vous souhaiter un joyeux non anniversaire. Vous n’aurez pas non plus Johnny Depp en rouquin étrange en train de faire des trucs bizarres avec ses jambes. Par contre vous aurez une ambiance assez magique et cosy, et des thés assez fantastiques ainsi que des sucreries divines. Bon, on est dans l’Upper West Side et ça fait toujours un peu mal au porte monnaie. Mais ici vous pourrez faire croire que vous êtes so british et aller profiter de votre Tea Time !

Plaza Hotel
★★★★☆ | $$$$

Le célèbre hôtel n’a pas fini de faire parler de lui. Voici indéniablement le nec plus ultra new-yorkais, avec sa situation idéale au coeur de Midtown, pas si loin de Times Square, de Central Park et de tout ce qu’il y a à voir. Son hotel cinq étoiles sera le lieu de vos meilleures nuits si vous avez les moyens. Vous pourrez aussi profiter du salon de thé dans un cadre idyllique, et d’un restaurant sublime. Le tout finalement c’est d’avoir le porte-monnaie… Sinon, vous pouvez toujours entrer dans le hall et visiter les espaces qui sont ouverts au public. Une chose est sûre, même pour le temps d’une simple visite, cela vaut le coup d’oeil. Et peut-être que ce n’est pas la peine de faire un emprunt pour voir ce bijou.


Culture Espresso
★★★☆☆ | $

Quand on est un amateur de café et qu'on ne supporte plus le café américain - oui cette eau légèrement marron qui a une vague odeur de potion magique qui pourrait bien vous réveiller, mais non - Culture Espresso est fait pour vous. Les meilleurs cafés à toute heure et dans des tailles correctes - on ne compte pas sa consommation de café en litre. Et en plus, tous les jours, vous pouvez profiter de gâteaux et pâtisseries fraîches et originales. L'essayer, c'est l'adopter.

Refinery Rooftop
★★★☆☆ | $$

Si vous avez un bon budget, ou bien des connaissances, que vous voulez vous la jouer bobo qui boit que ce qui est naturel, et qu'en plus vous voulez profiter d'une vue absolument imprenable sur Manhattan (oui, là vous commencez à en demander beaucoup) c'est l'endroit qu'il vous faut. Selon votre humeur vous pouvez choisir entre vous asseoir à l'intérieur, sur la terrasse extérieure, ou même dans le patio semi-couvert pour déguster les excellents cocktails. Et comme si ce bar - au coeur d'un hôtel très chic - n'était pas assez sympa comme ça, vous pouvez profiter des DJ Live et Concerts de Jazz tout au long de la semaine. Allez-y, bavez, et pleurez de ne pas être assez riche. Ou vantez vous sur Instagram, vous avez le droit.

Le Barracuda Bar
★★★☆☆ | $$

Le Barracuda Bar est un haut lieu de la communauté LGBT new yorkaise. L’ambiance y est excellente, les prix assez raisonnables, et, surtout, c’est grand: derrière le bar, déjà colossal, se trouve un espace lounge / dance. Les barmans sont ultra-cools et, en happy hour, vous aurez deux boissons pour le prix d’une ! Bon, ok, l’ambiance peut un peu faire peur: tout est très sombre, avec une lumière rouge parfois un tantinet flippante, mais on ne crache jamais sur un bar tranquille, sans prétention, où tout le monde ou presque est super sympathique. Et parfois il y a des drag shows. Et personne ne se foutra de votre gueule si vous dansez ivre mort. Et la légende veut qu’on y croise Jonathan Groff, parfois.


The Eagle
★☆☆☆☆ | $

Cuir, cuir, cuir et moustaches. Ouais. Y’a pas d’autre résumé. Ok, ça peut faire un petit peu peur comme ça, mais le Eagle est un haut lieu de la communauté gay de NYC - et l’ambiance y est pour le moins détendue et amicale. Bon. Faut pas être allergique au cuir. C’est un fait. Et ne pas avoir froid aux yeux non plus. Mais il semblerait que les verres y soient excellents, les prix assez raisonnables, les DJs excellents et les soirées barbecue sur la terrasse du toit ont leur petite réputation. Faites juste gaffe à vos fesses. Ou pas. Comme vous voulez, quoi. Pour les novices, il semblerait que les soirées du dimanche soir, consacrées à la bière, soient particulièrement cools et de suite beaucoup plus abordables. Définitivement une expérience à faire !

The Bitter End
★★★★☆ | $$$$

Non, rien à voir avec la chanson de Placebo. Enfin si, quelque part. Au Bitter End, vous pouvez venir écouter des groupes dans des shows de grosso-modo une heure, qui se succèdent pendant la soirée. Bon, parfois, c’est un peu abusif et un peu cher - comprenez qu’il faut payer 10 dollars à l’entrée, puis commander à boire deux fois par show… ouais… ça va vite… mais la musique est proprement excellente et les serveurs très rapides. Rien de spécialement fancy here, ou de trop grunge non plus, ici tout est dédié à la musique et à son amour. Vous pourrez y voir des groupes locaux comme de grands talents, avec toujours une excellente vue sur la scène. Que demande le peuple?

Off the Wagon
★★★☆☆ | $$

Off The Wagon, c’est un excellent petit bar situé à deux pas de l’Université de New York, ce qui en fait l’un des grands points de rencontre des étudiants ! Et vous savez quoi ? Et bien il vaut le coup quand même. D’abord parce qu’il y a un babyfoot et des tables de jeux à alcool - oui, c’est un gage de qualité chez moi - mais aussi parce que l’ambiance y est excellente, les prix extrêmement raisonnables, la musique (tournant souvent grandement autour de la country) très bonne, et qu’il y a même un petit balcon au deuxième étage. En gros, un endroit sans prise de tête. C’est tout ce que l’on demande (ou presque) d’un bar à Greenwich Village, non? Et puis tous les mercredis, tout est à moitié prix.


(Le) Poisson Rouge
★★★☆☆ | $$

((Le) poisson rouge: serving art and alcohol. Vraiment, il n’y a pas grand chose à rajouter à la description officielle de ce bar. Là aussi, par contre, vous risquez de tomber sur des prix ahurissants pour les consommations - mais des concerts y ont lieu régulièrement, ce qui est super cool quand même. L’ambiance est, on va dire, très noir et lumières / néons, ce qui peut un peu piquer les yeux mais a vraiment de la gueule. Bon à savoir: (le) poisson rouge a son propre programme de fidélité, sur lequel vous vous empresserez de sauter en voyant leur programmation de concerts et d’évènements. En terme: une petite perle, mais qui se prend parfois un petit peu trop au sérieux, surtout avec ses prix.

Abraço
★★★☆☆ | $$

La gentrification ne vaincra pas ! Le cool restera ! C'est peut-être pas ce que les propriétaires se sont dit en créant leur café en 2007, mais c'est ce que tout le monde devrait se dire. Le café est petit, mais charmant, et on aime tous avoir un café de bonne qualité - oui, meilleur que chez Starbucks - à la mode italienne, ou espagnol, avec des pâtisseries à base de produits bio, frais, cuisinés le matin même, le tout en musique ! On n'en demande pas plus pour une bonne pause en milieu de journée, ou le week end. Ah si ! On voudrait tous l'avoir en dessous de chez nous !

Nuyorican Poets Cafe
★★★☆☆ | $

Fondé en 1973, le Nuyorican Poets Cafe est le repère des artistes peu connus qui cherchent à percer, ou juste à montrer leur art. Multiculturel et ouvert à tous les arts, vous y trouverez des scènes ouvertes de poésie, jazz, slam, théâtre et plein d'autre choses encore... Fondé à la base par des poètes et écrivains de couleur non acceptés par l'académie, l'endroit garde encore aujourd'hui sa volonté farouche d'ouvrir la porte à ceux qui ne sont pas acceptés ailleurs et qui ne répondent pas au stéréotype dicté par la société. Le paradis, non ?


Otto's Shrunken Head
★★★☆☆ | $

Comme tout Tiki bar qui se respecte, l'ambiance est kitsch, avec des têtes Tiki en guise de décoration, des parasols dans votre verre et plein de fruits pour plein de fun. Et le détail top ? Si vous êtes absolument fan des verres Tiki, vous pouvez les acheter avec votre verre pour seulement 5$. En réalité, vous les payez à la base avec votre verre, comme une caution que vous récupérez en rapportant le verre au bar. Donc n'oubliez pas de débarasser votre table avant de partir, ou partez avec le verre, sinon vous aurez payé votre verre affreusement cher.

Drink N' Draw
★★★☆☆ | $

Abrité dans le bar le Phoénix, voilà un endroit où tout artiste, aspirant dessinateur, LGBT ou sympathisant qui se respecte va religieusement toute les semaines, ou même deux fois par semaine s'il le veut. Le concept est simple, une nuit à boire et à dessiner. Du modèle vivant, ou des cours de base, ou simplement pour avancer sur son propre boulot dans une ambiance artistique et ouverte, cela a de quoi faire plaisir à tout le monde. Et au moins, avec plusieurs bières dans le nez on a pas à avoir peur de la page blanche.

Sweet & Vicious
★★★☆☆ | $$

Le genre de bar qui peut devenir assez facilement votre préféré. A l'intérieur, vous trouverez un look de saloon, du vieux bois, des lumières cheap derrière le bar. Et il y a un même un jardin et des sièges extérieurs, toujours tout en bois, ce qui donne pour le coup une ambiance assez hipster. En plus, si on est honnête, le nom du bar est tout de même assez cool.


Gimme!Coffe
★★★☆☆ | $$

On ne peut pas parler d'Italy sans parler d'espresso. Le saint café, le parfait café ! Le cappucino que l'on peut boire jusqu'à 11h, puis l'espresso bien serré. Evidement que l'on en trouverait à Little Italy. Et celui est bon. On aime aussi sa manière de l'américaniser, même si fort heureusement, seul le nom est américain. Tous en coeur, à toute heure de la journée, on veut chanter "Gimme Coffee !"

Starbucks
★★★☆☆ | $

Bon, y’a vraiment encore besoin de présenter Starbucks? Probablement pas. On la connaît tous, cette chaine. C’est juste qu’on en voulait un ici, parce que, ne nions point, c’est toujours un chouette spot pour boire son café en mangeant un blueberry muffin et en squattant allègrement la wifi… Un chouette endroit où voir votre nom complètement charcuté par le staff, aussi. On vous avait prévenus. Fallait éviter les patronymes trop tordus. Et ouais. Vous allez le payer ici. Bref - Starbucks étant une chaine, vous trouverez ici grosso-modo tout ce que vous trouverez dans tous les Starbucks du monde, avec la même ambiance et tout. C’est toujours sympathique, ne le nions pas. Estimez-vous heureux: on en n'a mis qu’un. Parce qu’à New York, on aurait grave pu en mettre 50.

Clandestino
★★★☆☆ | $$

Le Clandestino, c'est un très très chouette bar à vin de Lower East Side. La déco y est très simple (avec ses grandes tables en bois), mais, comme par magie, vous y trouverez toujours un petit peu de place. L’ambiance y est très détendue, même si parfois l’endroit semble toujours bruyant et que le staff a tendance à mettre le son un petit peu trop fort. Ok, c’est sombre - mais ça donne du cachet à l’endroit. En somme, c’est probablement le meilleur endroit du secteur pour sortir entre amis, siroter un verre, et se détendre dans un coin sans prétention aucune - un bon bar de quartier comme on les aime toujours, quoi.


Cake Shop
★★★☆☆ | $$

Le Cake Shop a un nom ultra-trompeur. Certes, dans la journée, vous pouvez vous poser pépère un moment et manger des gâteaux, boire un café, manger tout court, boire un thé, boire autre-chose que du café et du thé, et ne jamais avoir l’impression de se noyer dans la foule et de vous voir volés de votre sacro-saint calme… Mais, la nuit, le sous-sol devient une petite salle de concerts indés ultra-cool. En vrai, les gens y vont surtout pour ça. Bon, ok, ça serait réduire un peu la chose, parce que le décor (tout en bois et graffitis, dans quelque chose de très industriel et très hipster aussi) est quand même super sympa et que c’est un bon endroit où passer le temps la journée - mais les concerts sont vraiment fort sympathiques et très peu chers (quand ils sont payants). En somme, l’endroit parfait pour la soirée. Ou l’endroit parfait pour commencer votre carrière sur scène.

Shake Rattle & Roll
★★★☆☆ | $$

Le principe est simple et tellement fun. Un pianiste. Un extrêmement bon pianiste. Pas du genre Mozart, mais du genre qui peut jouer n’importe quoi, comme ça, à chaud, ou plutôt à froid. Parce que l’idée c’est qu’il y a lui, et qu’il y a vous, et que pendant que vous buvez, mangez, vous faites plaisir et profitez de la vie, lui il suit et il meurt sur scène à essayer de jouer toutes les chansons que vous lui demandez de jouer. Pas en même temps évidement, mais voilà. C’est un peu un karaoké… ou vous n’avez pas à vous humilier sur scène en chantant faux. Un mec le fait pour vous, au piano, sans s’humilier, parce que contrairement à vous, il est bon. Un truc à savoir, c’est que plus la nuit avance et plus il y a de demandes de chanson, plus il faut payer cher pour en demander une… Donc soit vous vous en foutez et vous écoutez les chansons des autres… Soit vous venez en début de soirée pour écouter votre chanson préférée.

Brandy Library
★★★★★ | $$$$

Si vous aimez les ambiances raffinées et le très, très bon alcool, cet endroit est fait pour vous. C’est le paradis de la bonne bouteille. Et si vous n’avez pas de quoi vous l’offrir - ils ont des bouteilles de Brandy de 1914 qui s’élève à $230 - vous aurez au moins la chance de pouvoir profiter de l’un de leur 75 homemade cocktails entouré de ses bouteilles hors de prix que vous aurez presque peur de regarder avec les yeux. Non mais vraiment, pour un afterwork chic, ou pour séduire, la Brandy Library, avec ses tons ambrées et ses fauteuils en cuir et ses murs de bouteilles sublimes saura en charmer plus d’un. Il n’y a sûrement pas de quoi satisfaire tous les palais, et si votre truc c’est la cheap beer, il faut passer. Sinon, c’est clairement l’endroit pour avoir un orgasme alcoolisé.


Inhabit Karaoke Lounge
★★★☆☆ | $$

Non, vous n’y échapperez pas: le karaoke est non seulement une institution de l’autre côté de l’Atlantique, mais c’est encore plus une institution à Chinatown. Bienvenue au Inhabit Karaoke Lounge, où vous pourrez louer vos petites salles privatives pour beugler jusqu’au bout de la nuit avec vos potes, ou avec des gens que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam ! Ne niez pas: si vous êtes dans le milieu de Broadway, vous adorez forcément ça (surtout que ça vous donne une super occasion de frimer). L’ambiance est assez particulière, avec un mobilier sombre pour des lumières néon très colorées - tout est en chinois, aussi, mais vous vous y retrouverez assez vite. Bien entendu, vous pouvez boire et manger là-bas. En gros, c’est la garantie d’une excellente soirée - ça ne se refuse point.

Kung Fu Tea
★★★☆☆ | $

Au programme de Kung Fu Tea: du bubble tea, des smoothies, des jus de fruits, du café, du thé normal, le tout dans un endroit super beau quand même, avec un staff adorable. C’est probablement un des meilleurs recoins pour simplement se poser et travailler en paix - vous pouvez même y grignoter un petit peu ! De tous les Kung Fu Tea, celui de Chinatown est celui qui a la meilleure réputation - même si son wifi a parfois quelques petits ratés. Il vous faudra sûrement une petite éternité pour finir la liste interminable des goûts possibles pour vos boissons - ça tombe bien, ils ont une carte de fidélité. Et puis vous pouvez vous installer dehors, quand il y a du soleil. Faites attention, en revanche: il y a vite du monde…

Stone Street
★☆☆☆☆ | $

Qu'il est facile de passer à côté de Stone Street… Et pourtant, il s’agit d’un des endroits les plus agréables au sud de l'île ! Ici, vous trouverez de vieux bâtiments en brique, une route piétonne pavée, et tout ce que vous pouvez imaginer en matière de bars et de restaurants. C’est simple: leurs terrasses prennent une place phénoménale. Les prix sont relativement raisonnables (pour les standards de New York City, bien sûr), et vous trouverez toujours un recoin pour vous poser avec un bon repas ou une bonne bière, entre les gens qui traînent ici et les employés du coin en pause déjeuner. C’est également un excellent endroit quand il s’agit de bruncher ! En somme, Stone Street est the place to be - il n’y a guère d’autres mots. Vous profiterez, quoi qu’il arrive, d’un bon moment dans l’une des plus vieilles rues de la ville.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:03

places to  go out


Apollo Theater

L'Apollo Theater est un célèbre théâtre off-Broadway de Harlem, extrêmement réputé pour sa musique Jazz. Mickael Jackson, Aretha Franklin, Lauryn Hill et tellement d’autres pointures de la chanson ont fait leur premières vocalises sur la scène de l’Apollo Theater, lors d’une Amateur Night. D’ailleurs, la plupart de leurs noms sont immortalisés dans le sol, à l’entrée du théâtre. L'Amateur Night se produit toujours, tous les mercredi soir, avec une première partie pour les talents de 5 à 15 ans et une deuxième partie pour les plus de 15 ans. C'est honnêtement quelque chose à ne pas rater, avec son concours réglé à l'applaudimètre. Que celui qui remporte le plus de décibels gagne.

Lincoln Center

Le Lincoln Center est un complexe de bâtiment de plus de 6 hectares au coeur de Manhattan dédié aux arts de la scène. C’est sans doute l’un des plus grands complexes artistiques du pays et il accueille un grand nombre de spectacles, nationalement ou internationalement reconnues. Parmi les plus connus, on trouve évidement, le New York Philarmonic, le Metropolitan Opera et le New York City Ballet. Il contient une quinzaine de salles de spectacle, dont une de cinema, un auditorium, une réservé à Broadway… C’est sans aucun doute un lieu incontournable de la scène artistique New Yorkaise. Et lorsque vous ne trainez pas à Broadway, venez clairement faire vos snobs en vous prenant des places d’Opéra… Ou de ballets, tiens… Vous serez agréablement surpris.

Central Park Zoo

Vous savez ce qui est magique à New York? Vous pouvez être en plein milieu de la ville et quand même vous démerder pour croiser des petits pandas, des ours polaires et des otaries. Si la plupart des gros animaux ont été déménagés au zoo du Bronx, le zoo de Central Park contient néanmoins une super serre tropicale et des tamarins - et, si c’est votre kiff, des crapauds du Wyoming. Tous les goûts sont dans la nature, même l’amour des crapauds du Wyoming. Mais le plus chouette de cette histoire, c’est que ce zoo a été rendu célèbre par le film Madagascar et son spin-off Les Pingouins de Madagascar - ça a de la gueule, mine de rien, non? Le tout au coeur de la ville et des buildings.


Wollman Rink and Victorian Gardens

Non, vous ne rêvez pas - Central Park a même son parc d’attraction ! Il est ouvert tous les ans de juin à septembre, et c’est les Victorian Gardens. C’est, probablement, le paradis de tous les enfants - avec des montagnes russes spécialement adaptées à eux, des voyages en petit train, l’occasion de piloter vos propres ballons ou vos mini-avions… Du rêve pour les petits et pour les grands, en somme. Et le reste de l’année? Et bien le Wollman Rink, c’est le légendaire ice skating rink qui ouvre tous les ans en octobre. Vous l’avez forcément vu dans à peu près tous les films romantiques - là aussi, du bonheur et du rire pour tout le monde. Pourquoi partir en vacances quand on a Central Park, après tout…

Rumsey Playfield

Un truc super sympa quand il commence à faire un peu trop chaud pour s’enfermer dans des salles de concert: les espaces en plein air. Situé au sud-est de Central Park, le Rumsey Playfield est justement consacré à cela, au point d’être surnommé le « SummerStage ». Tout l’été, des concerts gratuits de groupes locaux ou nationaux y sont organisés - vous y verrez aussi le tournage du programme matinal de ABC, Good Morning America, qui y organise des concerts en cette saison. C’est, aussi, de façon générale, un endroit fort agréable et dégagé, avec sa petite scène circulaire. En somme, le Rumsey Playfield, c’est de quoi flâner toute la journée dans l’herbe en attendant un petit peu de musique pour se distraire. Ca ne se refuse pas.

92nd Street Y

Aujourd’hui le 92ND Street Y paraît être un centre communautaire un peu fourre-tout. On y trouve principalement tout genre de programme artistique, de la musique, à la danse, en passant par le cinema, et la lecture… enfin, vous pouvez chercher, il y a vraiment de tout… Mais aussi sous toutes les formes. Spectacles, discussions, conférences, cours, initiation pour les enfants. Il y a aussi une école maternelle et un centre de séniors pour ne rien gâcher. Oh, et il ne faut pas oublier que c’est un centre d’éducation juif, ainsi qu’un centre culturel qui possède, en plein coeur de Manhattan, un centre d’éducation pour les jeunes défavorisés. Bref, ce petit bijou à tout faire, on le doit à la communauté juive, qui depuis 1874 donne à New York avec beaucoup, beaucoup de générosité. Et puisqu’ils ne restent pas que dans le passé, ils se sont depuis peu ouverts aux arts digitaux.


Minskoff Theatre

The Minskoff Theatre - Home of The Lion King, the Musical. Autant dire que dès le début du spectacle vous serez transportés à l'autre bout du monde. Passé une entrée ultra-moderne et toute éclairée d'orangé pour aller avec les couleurs du spectacle, vous aurez le plaisir de vous installer dans de beaux fauteuils rouges, avec moquette assortie. Point sympathique? Il est souvent possible de voir des costumes du spectacle dans le bâtiment - une fort bonne occasion de zieuter d’un peu plus près l’excellent travail des équipes. Bon, les rafraîchissements sont assez chers - mais vous les aurez dans un joli petit verre Roi Lion, alors je suppose que ça se paye un petit peu. La garantie d’une belle, très belle expérience.

Ambassador Theatre

The Ambassador Theatre - Home of Chicago, the Musical. C’est probablement pas le plus gros théâtre de Broadway (je veux dire - les sièges sont quand même super étroits, bordel), mais il a su se faire une place avec l’un des spectacles les plus kiffants du coin. Le staff est super sympathique, vous pouvez y grignoter un bout et boire un coup avant le spectacle, et la salle fait très ancien temps, avec un cachet certain (y compris le beau lustre au plafond et les charmantes moulures). C’est cher (bien entendu - mais si vous venez voir un spectacle à Broadway ça veut au moins dire que vous disposez d’un certain budget), mais vous aurez une belle vue sur la scène quoi qu’il arrive, l’endroit étant relativement petit. Pour y aller? Cherchez le vieux bâtiment en briques avec ses affiches « Chicago » rouges. Dur de le rater.

Imperial Theatre

The Imperial Theatre - home of Les Miserables, the Musical. Et vous savez quoi? Le roi des musicals a bien trouvé son théâtre - l’Imperial est l’un des plus réputés. Capable d’accueillir 1417 personnes, il semble plutôt petit, mais il compense en amenant le public au plus près de la salle, avec un staff à la pointe (qui enverra des mails à tout le monde au moindre souci), et aussi par l’esthétique. Ici, tout est rouge. Les tapisseries au mur au sein de sa décoration de vieux théâtre, les fauteuils… de quoi vous faire chanter « Red, the blood of angry men » avant même que le spectacle commence. Là aussi, sublimes lustres au plafond pour une ambiance extrêmement rétro, qui va très bien avec la vieille façade toute éclairée. Petit. Vieux. Mais d’exception. De quoi vous faire réellement sentir à Broadway.


Brooks Atkinson Theatre

The Brooks Atkinson Theatre - home of Grease, the Musical. Encore un petit théâtre qui ne paye pas des masses de mine de l’extérieur, mais sa taille raisonnable vous garantit une très bonne vue de tous les sièges. Bon à savoir? Même si le bâtiment ne date pas d’hier, son équipement pour les personnes en situation de handicap est à la pointe ! Et puis, c’est beau. Dorures partout, beaux fauteuils rouges, lustres, balcons, superbes tapisseries… Ok, ça ne va pas forcément avec l’ambiance de Grease, mais vous l’oublierez vite quand la musique commencera. Et puis, la disposition des sièges garantit à presque tout le monde de bien pouvoir voir les expressions des acteurs, et l’éclairage est top. Donc autant dire que tout va bien.

Madison Square Garden

Si, si. Vous connaissez forcément The Garden. Il s’agit sûrement de la salle omnisports la plus connue du monde - sans déconner, on la surnomme même The World’s most famous arena. Déjà parce qu’elle a son propre réseau de télévision par cable, le MSG Network, qui retransmet la plupart de ses évènements - mais aussi parce qu’on y trouve des concerts colossaux, des meetings politiques, et un nombre invraisemblable de places (autour des 20 000 pour les évènements sportifs et concerts, 5 600 en configuration théâtre). Ajoutez à cela 540 sièges de club et 89 suites de luxe, et vous avez un monstre. Il s’agissait à une époque d’un haut lieu de la boxe, au point où la première rencontre Joe Frazier / Muhammad Ali s’y est déroulée - aujourd’hui, on s’y réunit pour les plus grands concerts américains, dont ceux de Lady Gaga, Madonna, Paul McCartney, Rihanna… Bon, les places ne sont pas données, mais c’est le prix d’une légende.

Joyce Theatre

Si vous aimez la danse, vous aimerez le Joyce Theatre. Ce lieu, contenant 472 sièges pour des performances pétant la classe, a ouvert ses portes en 1982 après deux années complètes de rénovations, et accueille non moins de 140 000 spectateurs par an. S’il s’agissait à l’origine d’un cinéma devenu cinéma pornographique, la population qui le fréquente a très largement changé depuis cette lointaine époque et, aujourd’hui, les tickets coutent… et bien… un certain prix. La programmation est extrêmement dense et a une affection toute particulière pour le contemporain - et la fondation qui le dirige offre aussi des salles de répétitions pour les artistes. Incontournable, si l’on veut percer dans le milieu.


IFC Center

L’IFC Center est probablement le plus grand cinéma d’art & d'essai de New York. De son ancien nom « Waverley Theatre », il était copieusement mentionné dans la comédie musicale Hair. Il est aussi connu comme le lieu originel des midnight screening du Rocky Horror Picture Show avec participation du publique - c’est à dire le point d’un départ d’une tradition qui dure jusqu’à aujourd’hui. Dans tous les cas, c’est un endroit rêvé pour tous les amateurs de cinéma, et un formidable coin pour passer du temps en se cultivant. Vous en avez assez des films trop mainstream et des blockbusters de super héros? Venez faire un crochet à l’IFC Center. Vous pourrez même vous la jouer un peu snob comme ça. Ouaip.

Comedy Cellar

Si vous aimez les sorties un peu originales et rire de vannes à la con, le Comedy Cellar est définitivement fait pour vous. C’est un haut lieu de l’improvisation new yorkaise et de la comédie - et sa scène ouverte est l’une des plus réputées. Le stand-up est une véritable institution aux Etats-Unis, vous l’apprendrez vite. Bon, l’ambiance est conviviale, puisque tout le monde y est extrêmement serré - mais puisque vous êtes obligés de boire deux boissons par sets d’une heure et demi, croyez moi, ça va vous passer vite. Oh, et si vous êtes timide, planquez-vous dans les moments de pause entre deux artistes - sinon vous risquez d’être interpellé par le maître de cérémonie, dont la grande passion est de se moquer des gens dans le public… Hilarant, jusqu’au moment où ça vous arrive à vous !

Film Forum

Le Film Forum est l'un des endroits de New York où il faut absolument aller si vous êtes un fan de cinema. C'est bien plus que des salles de cinema. C'est surtout des salles de conférence et de discussion. Venez regardez vos films favoris et des films d'auteur avant d'avoir une discussion avec le réalisateur ou simplement d'autres spécialistes. Bref, c'est très bobo, new wave ou tout ce que vous voulez. Ici, on est intelligent, et on ne le cache pas.


Cake Shop

Le Cake Shop a un nom ultra-trompeur. Certes, dans la journée, vous pouvez vous poser pépère un moment et manger des gâteaux, boire un café, manger tout court, boire un thé, boire autre-chose que du café et du thé, et ne jamais avoir l’impression de se noyer dans la foule et de vous voir volés de votre sacro-saint calme… Mais, la nuit, le sous-sol devient une petite salle de concerts indés ultra-cool. En vrai, les gens y vont surtout pour ça. Bon, ok, ça serait réduire un peu la chose, parce que le décor (tout en bois et graffitis, dans quelque chose de très industriel et très hipster aussi) est quand même super sympa et que c’est un bon endroit où passer le temps la journée - mais les concerts sont vraiment fort sympathiques et très peu chers (quand ils sont payants). En somme, l’endroit parfait pour la soirée. Ou l’endroit parfait pour commencer votre carrière sur scène.

Bowery Ballroom
★★★☆☆ | $$

Vous aimez la musique? Vous aimerez le Bowery Ballroom, petite salle de concert de New York, avec une capacité de 550 spectateurs environs. Situé dans un vieux (chouette) petit bâtiment, le lieu propose une programmation de concert très dense, à des prix extrêmement raisonnables et avec une fort chouette ambiance ! Bon, on peut pas s’y assoir, mais c’est pas grave hein - vous allez kiffer quand même, surtout pour moins de 20$ en moyenne. Si vous aimez le cinéma, vous remarquerez peut-être que la salle est apparue dans le film Coyote Ugly, dans les années 2000, et sinon… et bien, si vous êtes dans le monde de la musique, c’est un excellent endroit pour faire votre première vraie salle ! On y passe toujours un bon moment, vraiment, ça vaut le détour.

Shake Rattle & Roll
★★★☆☆ | $

Le principe est simple et tellement fun. Un pianiste. Un extrêmement bon pianiste. Pas du genre Mozart, mais du genre qui peut jouer n’importe quoi, comme ça, à chaud, ou plutôt à froid. Parce que l’idée c’est qu’il y a lui, et qu’il y a vous, et que pendant que vous buvez, mangez, vous faites plaisir et profitez de la vie, lui il suit et il meurt sur scène à essayer de jouer toutes les chansons que vous lui demandez de jouer. Pas en même temps évidement, mais voilà. C’est un peu un karaoké… ou vous n’avez pas à vous humilier sur scène en chantant faux. Un mec le fait pour vous, au piano, sans s’humilier, parce que contrairement à vous, il est bon. Un truc à savoir, c’est que plus la nuit avance et plus il y a de demandes de chanson, plus il faut payer cher pour en demander une… Donc soit vous vous en foutez et vous écoutez les chansons des autres… Soit vous venez en début de soirée pour écouter votre chanson préférée.


Cinemas
★★★☆☆ | $$

Un cinema est de toute évidence, un cinema. Fauteuils en cuir, en velour, ou dans cette matière synthétique particulièrement bizarre aux couleurs douteuses, grand écran, son exceptionnel, et places potentiellement hors de prix. Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. Mais dites vous qu’ici, vous êtes dans les Cinemas de Robert De Niro… Oui oui… Deux cinemas, une vieille reception et un hall si vintage que vous n’aurez même pas besoin de filtre sur intagram. Oh, c’est aussi ici que se passe le légendaire Tribeca Film Festival. Vous ne savez pas ce que c’est, ce n’est donc pas si légendaire que ça ? Eh bien, je ne sais pas où est le Sundance Festival, et pourtant on le voit écrit sur plein d’affiches de film. Ce n’est qu’une histoire de culture. En tout cas lorsqu’on s’appelle De Niro, qu’on possède des cinemas et un festival… il est forcément cool.

The Flea Theater

Le Flea Theater est un tout, tout petit théâtre. Un théâtre de seulement 74 places. Pas étonnant qu’il s’appelle la puce. Conçu pour être « un joyeux enfer dans un petit espace » on peut dire qu’il a réussi son pari. Depuis 1996, The Flea domine les théâtres des Off-Off-Broadway, avec une dynamique exceptionnelle et des spectacles extrêmement variés. Pas commercial pour deux sous, c’est un théâtre comme on les aime, qui vit d’amour et d’eau fraiche, et qui expérimente tous les jours, choisissant une vie d’aventure théâtrale plutôt que de capitalisme. Heureusement pour eux, ils font souvent carton plein. Et vous pouvez aussi allez les soutenir. Enfin, en tout cas c’est un espace brillant, bruyant aussi, chaleureux et joyeux. On y reviendrait pas tous les soirs sous peine d’avoir la migraine, mais c’est l’endroit parfait pour pimenter sa vie et se divertir.

Inhabit Karaoke Lounge
★★★☆☆ | $

Non, vous n’y échapperez pas: le karaoke est non seulement une institution de l’autre côté de l’Atlantique, mais c’est encore plus une institution à Chinatown. Bienvenue au Inhabit Karaoke Lounge, où vous pourrez louer vos petites salles privatives pour beugler jusqu’au bout de la nuit avec vos potes, ou avec des gens que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam ! Ne niez pas: si vous êtes dans le milieu de Broadway, vous adorez forcément ça (surtout que ça vous donne une super occasion de frimer). L’ambiance est assez particulière, avec un mobilier sombre pour des lumières néon très colorées - tout est en chinois, aussi, mais vous vous y retrouverez assez vite. Bien entendu, vous pouvez boire et manger là-bas. En gros, c’est la garantie d’une excellente soirée - ça ne se refuse point.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:03

places to  study


Columbia University

L'Université de Columbia est l'une des écoles d'Ivy League pour laquelle il vous faudra non seulement un excellent dossier scolaire, et extra-scolaire, mais aussi un compte en banque bien fourni, ou alors une bourse... A moins de vouloir s'endetter pour la fin de ses jours. Enfin... C'est le rêve de tous les nerds de la planète d'aller dans l'une de ces prestigieuses universités. Columbia est la plus vieille du comté de New York, fondée à la demande de George II, roi d'Angleterre, et ayant le nom de King's College. Le nom de Columbia lui fut donné après la victoire de la guerre d'indépendance... Si jamais vous en avez quelque chose à faire de l'histoire... Je sais que vous avez sûrement autre chose à faire que le tour touristique du campus.

Juilliard School

La Julliard School est située dans le Lincoln Center et est l’une des écoles d’art les plus influentes du monde. Spécialisée en danse, théâtre et musique, elle forme chaque année, environ 850 undergraduate et graduate étudiants aux arts de la scène. L’institution a été fondée en 1905 et s’est déplacée dans plusieurs endroits de Manhattan avant d’arriver sur le campus du Lincoln Center auprès des plus grandes salles de spectacles américaines. Il est extrêmement difficile d’y entrer, et chaque année il y a entre 5 et 10% d’acceptation en première année. Autant dire qu’il faut un dossier plutôt béton. La Julliard possède maintenant une pre-college division, ou l’on peut rentrer de 8 à 14 ans, pour étudier les bases de la musique. Depuis quasiment vingt ans, la Julliard s’est dotée d’une division digitale, pour tout ceux qui veulent se former à la musique digitale, une grande avancée en soi.

American Musical and Dramatic Academy

Encore une autre école d’art. Encore juste derrière le Lincoln Center. Enfin pas comprise dedans cette fois-ci. L’école est certes moins réputée que la Julliard, mais elle a plus d’étudiants et est donc plus facile d’accès, et ça ne l’empêche pas de compter de très célèbre alumni, comme par exemple… Okay, là comme ça, à froid ça ne vous dira peut être rien, mais un paquet de gens que vous avez vu à la télé ou même… sur Broadway. Voilà, vous pouvez rêver. L’école forme tout naturellement en musique, théâtre, danse, et arts du spectacle en général. Si vous n’êtes pas pris à New York, vous pouvez toujours tenter votre chance dans l’annexe de Los Angeles… Surement plus branché film… Mais chacun son truc après tout. On est pas tous nés pour être une étoile de Broadway.


92ND Street Y

Aujourd’hui le 92ND Street Y paraît être un centre communautaire un peu fourre-tout. On y trouve principalement tout genre de programme artistique, de la musique, à la danse, en passant par le cinema, et la lecture… enfin, vous pouvez chercher, il y a vraiment de tout… Mais aussi sous toutes les formes. Spectacles, discussions, conférences, cours, initiation pour les enfants. Il y a aussi une école maternelle et un centre de séniors pour ne rien gâcher. Oh, et il ne faut pas oublier que c’est un centre d’éducation juif, ainsi qu’un centre culturel qui possède, en plein coeur de Manhattan, un centre d’éducation pour les jeunes défavorisés. Bref, ce petit bijou à tout faire, on le doit à la communauté juive, qui depuis 1874 donne à New York avec beaucoup, beaucoup de générosité. Et puisqu’ils ne restent pas que dans le passé, ils se sont depuis peu ouverts aux arts digitaux.

NYCDA

Vous voulez percer au cinéma? Au théâtre? A Broadway? A la télévision? Et bien, si vous avez la chance d’être admis, le New York Conservatory for Dramatic Arts, aka NYCDA, est l’endroit pour vous. Il propose un cursus en deux ans, avec une troisième année optionnelle pour les spécialisations dans les domains du théâtre - l’école de prédilection est la Meisner Technique, et l’école se veut dédiée à l’excellence, l’innovation et l’expression artistique. Vaste programme, hein? C’est, en tous cas, une expérience sur laquelle on ne crache pas… Mais, je vous le répète une fois encore, c’est ultra-sélect. Bon courage?

New York University

New York City, NYU pour les intimes, est une université privée américaine - l’une des plus grandes du pays à but non-lucratif, puisqu’elle compte plus de 40 000 étudiants dans quinze établissements à travers Manhattan. Pas forcément la plus prestigieuse du lot, certes, mais l’ambiance y est assez folle et le campus hautement animé ! Elle compte un nombre très importants d’étudiants possédant des bourses au mérite, dans des domaines aussi variés que les arts et sciences, le business, les mathématiques, la médecine ou le droit. Allez. Bossez pour votre futur. On compte sur vous. Et ne sortez pas trop dans les bars avoisinants - non, je déconne, profitez de vos années étudiantes, elles filent un peu trop vite parfois.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:04

places to  cultivate yourself


Studio Museum

Fondé en 1968, le Studio Museum est le premier musée au Etat-Unis à promouvoir l'art contemporain Africain et Africain-Américain. Il présente en effet essentiellement des oeuvres des 19 ème et 20 ème siècles racontant la diaspora Africaine et la vie des Africains-Américains. Vous y trouverez en plus des expositions permanentes et temporaires, une possibilité de fouiller les archives et un programme d'éducation et d'artistes à résidence. Une chose est sûre, ce musée est l'un des plus importants pour la communauté, et il a reçu de nombreux awards pour le travail qu'il faisait dans la promotion de leur art. C'est un must-see si vous ne le connaissez pas déjà.

American Museum of Natural History

Ne le nions pas: des fois, on a juste envie d’aller voir une reproduction grandeur nature d’une baleine bleue, des squelettes de dinosaures entiers, une vraie de vraie authentique pirogue de guerre Haida longue de vingt mètres, peinte et sculptée, ou encore le plus grand saphir bleu du monde. Le muséum américain d’Histoire Naturelle pète la classe, et ne se prive pas de nous le rappeler à chaque salle. 32 millions de spécimens, c’est pas rien. Au cas où ça suffirait pas, le bâtiment comporte aussi une église romane - juste pour la frime. C’est, en gros, l’endroit parfait pour une sortie culturelle ou un rendez-vous où on voudrait avoir l’air spécialement intelligent - et n’oublions pas qu’on peut y voir un spectacle en 3D du Big Bang narré par Whoopi Goldberg !

DiMenna Children's History Museum

Ce qui est quand même super cool aux Etats-Unis, c’est qu’il existe un tas de musées adaptés aux enfants: le DiMenna Children's History Museum présentera à vos adorables petites têtes blondes l’histoire du pays à l’aide d’expositions interactives et de petits jeux, histoire qu’ils puissent ensuite frimer à l’école en leur racontant toute la vie de Alexander Hamilton et les autres. L’avantage, c’est que les animations sont tellement nombreuses et le staff tellement sympa que, pour une fois, les parents auront la paix en amenant leurs gamins aux musées. On peut même y fêter leurs anniversaires et leur organiser d’énormes chasses au trésor ! Et le wifi est gratuit. C’est toujours sympathique, le wifi gratuit, quand même. Puis il y a un bon petit café à l’intérieur, dans lequel se poser si vous choisissez d’abandonner votre bambin à une visite de groupe. Parents indignes. (Vous avez raison.)


Metropolitan Museum

Van Gogh, Monet, le Titien, Renoir, ce qu’il reste du temple de Dendur, la Grande Vague de Kanagawa de Hokusai, une galerie entière consacrée aux armures, des collections d’instruments de musique, des oeuvres du monde entier, de toutes les époques: dire que le Metropolitan Museum of Art (ou le « Met », pour les intimes) est l’un des plus grands musées d’art au monde serait un gros euphémisme. On parle de 2 millions d’oeuvres, réserves comprises - dont près de 250 000 sont exposées. Le Met est une machine de guerre, et un endroit où on se perd un peu trop facilement. Pas le genre de musée qu’on va voir en deux-deux parce qu’on a une heure à tuer, quoi. Cela dit, c’est une garantie de formidable voyage dans le temps et dans le monde. Ou alors, vous pouvez juste chiller sur les marches en mode Gossip Girl. C’est pas mal aussi.

Ripley's Believe it or Not!

Ripley's Believe It or Not! sur Times Square, c’est le musée de bizarre. Ouais. Y’a pas d’autres mots. Cette franchise traite du surprenant et du curieux dans le monde entier et dans tous les médias, et compte plus de 80 établissements, après avoir commencé sa vie comme publication papier. Celui de New York, c’est le plus grand, avec grosso-modo 1000 pièces. Ouverte à tous les âges, l’exposition est interactive, parfois un peu traumatisante, mais toujours excitante - ultra-immersive dans tous les cas. Vous y trouverez des têtes réduites et une girafe albinos, vous pourrez y traverser un vrai-faux vortex, rencontrerez un Captain America tout en fer, et vous en sortirez avec l’impression que quelque chose ne tourne vraiment pas rond dans ce monde. Mais vraiment, c’est ultra-cool.

Madame Tussauds New York

Ok, il n’y a pas grand chose de plus traumatisant que les musées de cire - mais, au fond, on aime tous ça. Dans tous les cas, dans le domaine, Madame Tussauds New York règne en maître. Vous avez envie de faire style vous avez rencontré des stars en traînant sur Times Square? Vous pourrez le faire ici, avec un selfie bien placé et une tonne de filtres pour cacher les petits défauts des reproductions. Au programme: Beyonce, Hulk (taille nature !!!), le pape, E.T., j’en passe et des meilleures. C’est un peu kitsch, mais c’est toujours drôle. Puis il y a tous les James Bond dans une seule salle - et, cet été, tout un spectacle autour des Ghostbusters. Ca vaut au moins un détour, et ça amuse toujours les cousins venus en ville pour les vacances.


MoMa

Vous êtes plutôt art moderne/contemporain? C’est vers le MoMA qu’il faut se diriger. Au Museum of Modern Art, vous pourrez tomber par hasard sur les Demoiselles d’Avignon de Picasso, mais aussi sur la nuit étoilée de van Gogh, ou même des Matisse, des Dali ou des Cézanne. C’est, après le Met, le musée le plus visité de New York - alors ne vous attendez pas à être tout seuls pendant votre petite visite. Enfin, je dis petite, mais là aussi il faut prendre le temps. Encore une fois, c’est idéal si vos cousins se pointent en ville et veulent se cultiver - mais aussi, simplement, si vous aimez l’art ou voulez en mettre plein la vue pendant un rendez-vous. Chose à noter: le MoMA a été l’un des premiers musées d’art du monde à ouvrir un département spécifique à la photographie. La sse-cla.

Museum of Sex

Faites pas semblant d'être prude, on sait tous que c'est là tout ce que vous attendiez d'un musée. On ne vous conseillera peut-être pas de le prévoir au programme d'un premier rendez-vous, mais allez-y entre amis, ou si vous avez envie de pimenter les choses, ou d'amener quelques discussions sur le tapis, comme ça, l'air de rien. Avantage non négligeable, la boutique du musée. Quoi, c'est le seul endroit ou vous pourrez acheter tout une batterie de produits dérivés - oui, sex toys - sans aller dans un véritable sex shop.

David Zwirner

La galerie David Zwirner est une galerie d’art contemporain. Colossale, elle offre la place suffisante pour trois grandes expositions simultanées et possède une antenne à Londres. C’est, facilement, l’un des pôles les plus importants pour la production d’art actuelle dans le monde - vous savez à qui faire les yeux doux si vous voulez percer dans le milieu, quoi. En tant que visiteur, bah, parfois, vous risquez de pas tout comprendre ce qui se trame là-dedans, mais c’est toujours chouette à voir. Et c’est bon pour la frime. Mais tous les musées sont plus ou moins bons pour la frime, quand on y pense. Juste, dans celui-là, vous pourrez faire semblant de comprendre les oeuvres, et improviser des explications plus ou moins alambiquées à vos accompagnateurs.


The Leslie-Lohman Museum of Gay and Lesbian Art

Tenez vous bien, le premier musée d'art LGBTQ du monde se trouve là sous vos yeux, et il est encore plus beau que ce que vous ne l'avez imaginé. (En réalité, il est assez passable, mais qui s'en fout ? C'est ce qu'il y a à l'intérieur que l'on veut voir.) Et vous ne serez pas deçus. Vous trouverez tout ce que l'art gay a fait de mieux, ou presque. Comme tout musée qui se respecte, il a une partie de collection permanente et des expositions temporaires passionnantes. Pour avoir la carte d'abonné, c'est par ici.

Museum of Chinese in America

Le Museum of Chinese in America, ou MOCA pour les intimes, c’est un petit peu une curiosité. Cette institution culturelle s’intéresse au cas très particulier des américains d’origine chinoise, à leur histoire, à leur culture, et propose de très nombreuses expositions et des programmes publics. Il compte ni plus ni moins que 65 000 oeuvres, et propose un aperçu ultra-intéressant d’une culture à côté de laquelle on passe bien souvent. En bref, un petit détour bien sympathique à faire dans un musée tout récent (il date à peine de 1980) et vachement plus tranquille que les géants que sont le Met ou le MoMA.

9/11 Memorial & Museum

Un peu moins joyeux: le National September 11 Memorial & Museum. Situé à l’ancien emplacement des tours jumelles, il a ouvert ses portes en 2011, à l’occasion des 10 ans de la tragédie. Il s’agit d’un projet de l’architecte israélo-américain Michael Arad, doublé d’un musée inauguré en 2014. Son projet: non seulement rendre hommage aux victimes, mais aussi incarner un monument à la liberté et au respect de la vie contre la haine, l’ignorance et l’intolérance. Le musée, souterrain, raconte l’histoire des attentats. A la place des deux tours se trouvent deux larges bassins, et un parapet présente aussi, gravé dans le bronze, les noms de l’intégralité des victimes.


Fraunces Tavern Museum

Le Fraunces Tavern Museum est probablement l’un des lieux culturels les plus incongrus de New York. A la fois musée et restaurant, il a la réputation (plus ou moins justifiée) d’être situé dans le plus vieil immeuble de New York. Lieu crucial à l’histoire de la ville, George Washington y aurait fait ses adieux à ses officiers, et il aurait été un lieu de réunion important des Fils de la Liberté, organisation secrète de patriotes américains pendant la rébellion des 13 colonies contre l’Angleterre - autant de raisons pour laquelle il est un arrêt essentiel des parcours retraçant l’histoire de l’indépendance américaine. Sinon, le musée propose aussi des expositions d’art et d’objets en lien avec son histoire, et son restaurant est un site touristique en lui-même puisqu’il appartient à l’American Whiskey Trail. Ouais. La classe à tous les niveaux.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:04

places to  read


Drama Book Shop

Dire que le Drama Book Shop est une institution dans le monde des musicals serait un euphémisme: après tout, Lin-Manuel Miranda a lui-même appelé à sauver la boutique l’année dernière après un dégât des eaux. Ouverte en 1917, cette librairie est spécialisée dans le monde du théâtre et est l’un des plus vieux établissements des Etats-Unis. Non seulement vous y trouverez des pièces et des scripts, mais vous dénicherez aussi des bouquins intégralement remplis de monologues, des listings d’agents prêts à prendre de nouveaux clients, et des offres d’emploi pour n’importe qui souhaitant percer dans ce milieu. C’est, grosso-merdo, une légende - mais aussi une excuse parfaite pour traîner des heures au milieu de bouquins, à lire en prétendant « chercher un emploi ». Puis c’est super joli. C’est la vie, quoi.

New York Public Library

Au coeur de Midtown: la bibliothèque centrale de la New York Public Library, une organisation à but non lucratif comptant près de 53 millions de documents. Autant dire que si vous cherchez quelque chose, vous le trouverez probablement ici - le seul endroit plus riche étant la Bibliothèque du Congrès, mais la Bibliothèque du Congrès n’apparaît pas dans Ghostbusters, et toc. Sommet de la classe? Le réseau compte aussi une bibliothèque pour aveugles et handicapés ! Et toutes les bibliothèques peuvent être utilisées gratuitement par tous les visiteurs, même si les emprunts sont difficiles. Bon, il y a de pires endroits pour lire, on va dire. Deux lions gardent d’entrée de ce haut lieu, et ont été surnommés « courage » et « patience » par le maire Fiorello LaGuardia dans les années 1930 - c’est sûrement ce qu’il vous faudra pour mettre la main sur *le* bouquin dont vous avez besoin pour sauver vos partiels…

Midtown Comics

A l'angle de la 40th et de la 7th, laissez vous entraîner à l'étage par un spiderman géant. Là, vous trouverez l'un des plus grand magasin de comics. De quoi vous plonger dans des heures et des heures de nostalgie et vous donner envie de vous lancer dans un marathon de toutes les séries Marvel - oui, rien que ça. En tout cas, une chose est sûre, cet endroit devrait être clairement surnommé le temple de la bande dessinée.


Housing works bookstore Cafe

Voici une association librairie-café, qui fonctionne à cent pour cent avec des bénévoles, et qui reverse tout l'argent gagné par la vente des livres et boissons à d'autres associations se battant contre l'extrême pauvreté, le problème des sans-abris et le sida. Alors vous avez envie d'un livre et vous voulez en même temps faire quelque chose de bien pour le monde ? Et bien c'est clairement là qu'il faut aller. En plus, les bénévoles sont sympas, et la librairie est cool. Puis, qui refuserait un café avec tout ça ?

Poets house

Poetry isn’t dead! Et pas besoin d’être un hipster pour lire de la poésie, assis sur un banc à Central Park avec son blouson look hobo hors de prix… Non… Surtout pas. On peut justement venir à Tribeca, et profiter de cette bibliothèque entièrement consacrée à la poésie, ainsi que ses tables de travail et d’échange. Parce que tout est fondé autour de ça, l’échange, car ici ils voient la poésie comme une source de discussion et de rapprochement entre les cultures. La poet house est composée d’un hall d’exposition, d’un auditorium, d’une salle de poésie pour les enfants, parce qu’il n’y a rien de plus beau qu’un poème pour la fête des mères - c’est en tout cas mieux qu’un collier de pâtes - et une bibliothèque principale avec plus de 60 000 ouvrages - de poésie donc. Le tout dans un bâtiment éco-friendly. Un petit bijou.

Mysterious Bookshop

Vous ne savez plus quoi faire de votre vie, tout vous paraît fade et sans goût… Vous avez besoin… hum… de mystère diront nous. Admettons que vous ayez déjà regardé tous les thrillers et films d’horreur, ou que vous ayez justement décidé de passer à des oeuvres plus littéraires, c’est ici qu’il faut venir faire ses emplettes. Le nom du magasin parle de lui-même. Mais saviez-vous qu’il est l’une des premières librairies spécialisées dans le mystère des Etats-Unis ? Et si vous êtes un véritable mordu de livre mystère dites vous que la librairie à un avantage monstre avec un grand nombre d’auteurs et que vous pourrez les acheter en avant première, bien avant votre voisin qui ne connait que amazon. Vous pouvez aussi vous inscrire dans l’un des Crime Clubs proposés par la librairie et bénéficier chaque mois d’une première édition signée par l’auteur lui-même. Sans parler des rencontres avec les auteurs et autres évènements plus classiques. Bref, mordus de mystère, cet endroit est pour vous.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:04

places  to shop


Africans markerts

Il est en réalité appelé le Malcolm Shabazz market. Mais puisque que c'est le paradis de la culture africaine, l'endroit où aller pour trouver tout ce qui est textiles et artisanat africain, le nom est rentré. C'est plus simple à prononcer comme ça, et puis on sent la couleur. Certains samedi, vous pourrez même profiter de giveaways. Alors honnêtement n'hésitez pas à trainer, et trainer dans le coin. Il y aura forcément des trucs pour vous intéresser. Déjà parce que les tissus Africains sont magnifiques, ensuite parce que l'ambiance est délicieuse tout simplement.

Barneys

Ah ! Barneys ! Et dire que tous les touristes se ruent à Paris pour visiter les Galeries Lafayette… Y a-t-il puis puissant empire du luxe que Barneys ? Enfin, plus brillante et plus classe. Bon certes, il y a eu de drôles d’affaires de faillites… Mais on était presque tous trop jeunes… C’est oublié maintenant. Maintenant, on ne voit que les enseignes sublimes de New York, et tous ses vêtements hors de prix que l’on ne peut pas acheter. Enfin sauf si par pur hasard, on vit déjà dans l’Upper Side, qu’on s’appelle Blair Wardolf ou Serena Van der Woodsen… Enfin si on est une héroïne de Gossip Girl… Dans ce cas-là on ira à Barneys ou Bendels… Enfin sinon, il y a surement H&M un peu plus loin vers Times Square.

Dylan Candy Bar

C’est sans déconner le paradis du bonbon… Et s’il est situé dans l’Upper Side, c’est sûrement juste parce qu’ils ont de bons dentistes pour réparer les dégâts que ça risque de faire. Non, mais sérieusement, ici vous aurez clairement envie de retomber dans l’enfance. Vous savez ce moment où tout vous émerveillait et où vous aviez envie de toucher à tout et de tout mettre dans votre bouche - blague salace mise à part, merci. En même temps on vous comprend, en dehors de toutes les espèces de bonbon que vous mangiez dans votre enfance et qui vous ramène à la nostalgie de ce moment, il y en a des dizaines d’autres dont vous n'avez jamais entendu parler et qui vous semble également merveilleuses. Pas de doute, le paradis doit ressembler à ça.


Boutiques

Je ne vous cacherai même pas qu’à l’origine je voulais faire une partie juste pour le M&M’s World, parce que c’est l’endroit le plus fun du monde, mais à priori ce n'était pas une super idée (et on risquait d’un peu trop s’étaler)… mais Times Square, c’est aussi une quantité phénoménale de boutiques. Et des fois on peut voir des types déguisés en M&M’s traîner dans le coin. OK J’ARRETE. Bref. C’est les soldes? Vous avez envie de dépenser une fortune? Tout y est. Un Disney Store hallucinant, un Forever 21 à en faire baver le reste du monde, des échoppes de souvenir dans tous les recoins, Hershey’s et ses sublimes capsules de chocolat au beurre de cacahuète, j’en passe et des meilleures. C’est la vie, quoi.

Grand Central

La dernière fois que j’ai joué à Lego Marvel Super Heroes, Lego-Iron-Man s’est exclamé « faire fermer Grand Central: ça, c’est un vrai crime ». De fait, sans Grand Central, il est probable que New York exploserait. En effet, il s’agit du principal terminal de trains de banlieue, ainsi qu’une importante station de métro, comme on y trouve les correspondances entre les lignes 4, 5, 6 et 7. Son hall principal, avec sa légendaire pendule à quatre faces, apparaît dans une quantité invraisemblable de films et de séries - son hall des restaurants est blindé de fast-foods. On y trouve aussi le hall Vanderbilt, loué pour des évènements prestigieux - ou aussi un colossal centre commercial, avec, entre autres, un gigantesque Apple Store. Si vous vivez en banlieue, il est probable que vous y passez tous les jours - et que, parfois, vous n’en pouvez plus de la foule qui s’y presse à toute heure de la journée… mais ça reste un excellent endroit pour croiser du monde par hasard, hors du cycle métro-boulot-dodo.

Rockefeller Center

Le Rockefeller Center est un colossal complexe commercial, conçu par la famille du même nom. Il fait partie des National Historic Landmark de la ville depuis 1987, et appartient à la culture populaire avec les sapins gigantesques qui apparaissent à Noël sur sa plaza, ou encore son immense patinoire - ouais, vous l’avez sûrement vu au cinéma. Quoi d’autre? Et bien, des boutiques en veux-tu en voilà, un sublime observatoire, mais aussi le Radio City Music Hall, que vous n’ignorerez probablement pas si vous bossez dans le milieu de la musique… On y trouve aussi les studios new-yorkais de la NBC, où se déroule l’émission Saturday Night Live, et cette description est concrètement une interminable liste, mais hé, il y a vraiment une tonne de trucs là-dedans ! Et puis vous pouvez y acheter des chocogrenouilles et des barres de Willy Wonka. Enfin, moi, c’est ce que j’y ai fait la dernière fois. Et des bureaux. Y’a des bureaux. Parce qu’on est à New York, bordel, y’a des bureaux partout.


Antique And Design District

On est d’accord: acheter des meubles tout neufs à Ikea, c’est vachement trop mainstream. Quand on a les moyens, on veut le top du top, et la valeur vient avec la rareté et l’âge. Dans le Antique & Design district de New York, vous trouverez le top du top: meubles de designers, antiquités hors de prix (qui auraient peut-être plus leur place dans des musées - mais votre appartement est un musée aussi, diantre). Déambulez dans d’immenses magasins consacrés aux plus beaux des meubles & babioles, dans un stock en constant renouvellement qui compte autant de l’ultramoderne que de l’Art Nouveau ou de l’Art Déco. Bon à savoir? Dans ces magasins hors de prix, le customer service est en béton armé. Encore meilleur à savoir? Si un jour vous vous retrouvez malencontreusement ruinés, vous pourrez y venir, piteux, pour céder vos précieux meubles… Tachez d’être discrets quand ça arrivera.

Fashion Walk of Fame

Et le voilà, le repère absolu des fashionistas. Oubliez les boutiques hors de prix de Soho ou de je ne sais où dans Manhattan, c'est ici que tout se passe. Même sur un point de vue pûrement touristique, ou pour faire du lèche vitrine sans rien acheter (parce que non, il n'y a rien d'abordable pour vous simple mortel) c'est le meilleur endroit au monde pour les amoureux de la mode. Et puis, qui sait, vous pourrez peut-être croiser ceux que vous idolâtrez tant.

Chelsea Market

Le Chelsea Market est proprement incontournable. Il s’agit d’un « Urban Food Court », c’est à dire un marché de nourriture couvert, avec une quarantaine de commerces. Vous pourrez non seulement y manger tout et n’importe quoi (du homard du Maine aux raviolis italiens en passant par des cupcakes), mais aussi y faire vos courses (quand même) et faire du shopping. Vous aimez passer la journée entouré de bonnes odeurs? Vous pouvez - parce que c’est terriblement beau, avec son intérieur très industriel et plein de cachet. Vous y dénicherez également du vrai bon pain (une denrée rare aux Etats-Unis ! ), un vrai bar à lait avec des milkshakes à tomber par terre, des chutes d’eau, des statues, une décoration sublime et de petits bancs en pierre. Un coin de paradis.


Search And Destroy

Vestige de son passé Punk, le Search & Destroy est un magasin vintage au look, et bien... punk. Poupées accrochées au plafond et ambiance parfois délicieusement SM, vous y trouverez cependant tout ce que vous voudrez pour peu que vous fouilliez. Car il y a de tout, du prix exorbitant à la petite merveille. Enfin, je ne vous apprends pas comment fonctionne une boutique vintage. Je ne dis pas que si vous voulez vous déguiser en Audrey Hepburn c'est ici qu'il faut aller, mais pour un look plus street, grunge et cool, c'est définitivement l'endroit.

Sustainable NYC

Autre témoin de la gentrification, le magasin bio. Oui, il est magnifique, et il est cool, et il a un nombre de types de thés ou de glaces à vous faire tourner la tête. Et oui, ce magasin pourrait actuellement vous donner envie de vous mettre au bio. Peut-être qu'il ne faut pas traverser New York tous les matins pour aller y faire ses courses, mais une fois de temps en temps, pour faire le plein de produits de qualité et bons pour la santé, on ne peut vraiment pas refuser.

Design Within Reach

Certes ce n'est pas la très célèbre enseigne Suédoise que l'on ne citera pas ici. Mais Design within reach, c'est l'un des magasins d'ameublement les plus célèbres du quartier. Et puis lorsqu'on a un quartier essentiellement composé de lofts d'artiste, il faut bien pouvoir trouver des meubles et de la décoration chic et top. Alors c'est sûr, vous ne pouvez pas vous acheter une pièce entière complètement meublé comme chez IKEA (oui on sait d'où viennent vos idées déco, hein) mais il y a une infinité de choses très très cools. Et comme toujours, c'est plus ou moins abordable. Mais lorsqu'on cherche... on trouve.


Greene Street

Justement, maintenant qu'on en parle, c'est ici que vous trouverez toutes les boutiques de luxe. Vous y trouverez notamment le Prada Store, réalisé par le très célèbre architecte Rem Koolhaas, juste au cas où vous vous intéressez plus à l'architecture qu'à la mode. Quoiqu'il en soit, si vous avez le porte feuille pour, c'est définitivement par là que vous voulez vous balader. Vêtements, et surtout bijouteries à gogo, amenez-y votre amour quelque temps avant votre anniversaire, vous savez, juste histoire de lui donner des idées.

Kiki de Montparnasse

Mesdemoiselles, ici vous trouverez un véritable showroom des plus belles pièces de lingerie. Vous aussi vous aimez vous dire que sous vos vêtements lâches, doux et confortables vous êtes la plus irrésistible ? Ou alors vous ne savez pas résister à une bonne pièce en dentelle ? Cet endroit est fait pour vous. Vous pouvez y emmener monsieur si cela vous fait plaisir. Le Kiki de Montparnasse est bien plus que le plus beau magasin de lingerie que vous n'ayez jamais vu. C'est aussi, sans aucun doute, le sex shop le plus classe que vous n'avez jamais imaginé trouver. D'ailleurs on préférera l'appeler temple de l'érotisme distingué. A la française, amour.

Nolita Mart

Ici, vous pouvez manger des spécialités italiennes rapidement, debout, ou à une petite table, mais surtout acheter tous les ingrédients pour réaliser vos propres plats italiens à la maison. On y trouve de tout, pas toujours à bas prix, parce que les produits importés ne sont pas toujours facilement trouvables. Mais une chose est sûre, vous trouverez ici le meilleur parmigiano, prosciutto et le meilleur vin Toscan.


Elizabeth Street

Pour les porte-monnaie plus légers, c'est ici que vous pouvez faire votre shopping. Vous trouverez dans cette rue, et dans celles qui l'entourent, tout ce que vous chercher. Après tout, cela n'a rien d'étonnant, les Italiens sont très réputés dans le monde de la mode. Bien sûr, aujourd'hui, presque aucune des marques que vous trouverez sont véritablement italiennes... Mais après tout, ce qu'on veut ce n'est pas des habits venant d'europe... Mais juste des habits. Ou des sacs. Ou des chapeaux !

Some Odd Rubies

Some Odd Rubies, c’est probablement le meilleur magasin de fringues du monde. A mi-chemin entre les fripes et le dépo-vente, vous y trouverez à peu près tout ce que vous voulez. Leur spécialité? Remettre au goût du jour et aux coupes du jour des articles d’occasion, histoire de ne jamais faire face à l’horrible problème de cette si jolie robe en fripes qui vous donne tout à fait l’air d’un sac… Bon, c’est cher, hein, mais vous tomberez sur un staff a-do-rable et prêt à vous aider en toutes circonstances. Bonne nouvelle cependant: ils ont ouvert une seconde ligne récemment, un petit peu moins chère, mais moins jolie. Quoi qu’il arrive: repérez la petite devanture rose si vous êtes en quête de jolis vêtements originaux et bien coupés !

Aji Ichiban

Tout le monde aime les bonbons. Vous savez ce qui est encore plus cool que les bonbons ? Prétendre qu’on se cultive au travers des bonbons. A Aji Ichiban, vous trouverez toutes les confiseries asiatiques possibles et imaginables - mais pas seulement ! S’il s’agit de leur spécialité, vous trouverez aussi une simple épicerie, avec du poisson, de la viande, des légumes, etc, etc… C’est un petit peu cher parfois, mais avec les free samples qu’ils distribuent à tour de bras vous devriez vous en sortir assez raisonnablement. En prime, vous pourrez découvrir plein de nouvelles choses - et si vous êtes complètement paumés, je vous conseille soit de prendre plein de choses au hasard, soit de poser vos questions à un staff qui n’hésitera jamais à vous aiguiller. Tout y est. Chinois, coréen, japonais, thaï… Une quantité invraisemblable de choses pour un si petit endroit.


New Kaw Nam

S’il vous manquait encore des choses après votre passage à Aji Ichiban, n’hésitez pas à faire un crochet à New Kam Man. Non seulement vous pouvez manger sur place, mais vous pouvez aussi y dénicher de la viande fraiche, des portions outrageusement généreuses, des bols, quelques meubles, des pétards, du matériel de cuisine, j’en passe et des meilleures. C’est presque un bazar, en somme. Il y a même des produits pour la peau, et d’adorables petites figurines qui bougent la tête quand elles sont au soleil ! Et si vous avez envie de vivre dangereusement, vous pourrez y trouver des kit-kat au wasabi. Oui oui. C’est pas une blague. Parfois un peu cher, mais c’est le prix de la découverte…

Century 21

Bon, il n’y a plus réellement besoin de présenter Century 21. Mais laissez-moi vous dire que celui du Financial District de New York a de la gueule et du stock - et c’est même le sous-estimer un petit peu que de dire cela. Ce n’est pas donné, clairement, mais c’est en-dessous des tarifs des boutiques de haute volée. Pour votre santé physique, je vous conseillerais néanmoins de l’éviter pendant les soldes - c’est un petit peu la guerre quand il s’agit d’acheter des chaussures… Quoiqu’il arrive: un petit paradis pour toutes les fashionistas du sud de l’île de Manhattan. Rien à voir avec l’agence immobilière française. Ici, on est beaucoup plus proche des galeries Lafayette. Enfin, ça, en théorie, vous vous en rendrez compte assez vite.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:05

places  to visit


Bethel Gospel Assembly

L'une des principales Eglises de Harlem. Si vous faites partie de sa communauté, vous en avez peut-être parfois marre des touristes qui veulent assister à une "vraie messe gospel". Si vous êtes un touriste vous vous retrouverez souvent piégé à l'office de onze heures tous entre vous, et vous crierez au scandale. Mais voilà, pour les petites âmes qui ont perdu leur Berger mais qui veulent voir la lumière et les magnifiques chants Gospel, il va falloir vous lever pour l'office de 8h si vous voulez assister au vrai miracle. Après Dieu retourne se coucher il paraît, exaspéré par la bêtise humaine. Enfin, peut-être. La Bethel Gospel Assembly reste un très bel endroit.

Lincoln Center

Le Lincoln Center est un complexe de bâtiment de plus de 6 hectares au coeur de Manhattan dédié aux arts de la scène. C’est sans doute l’un des plus grands complexes artistiques du pays et il accueille un grand nombre de spectacles, nationalement ou internationalement reconnues. Parmi les plus connus, on trouve évidement, le New York Philarmonic, le Metropolitan Opera et le New York City Ballet. Il contient une quinzaine de salles de spectacle, dont une de cinema, un auditorium, une réservé à Broadway… C’est sans aucun doute un lieu incontournable de la scène artistique New Yorkaise. Et lorsque vous ne trainez pas à Broadway, venez clairement faire vos snobs en vous prenant des places d’Opéra… Ou de ballets, tiens… Vous serez agréablement surpris.

Conservatory Water & Garden (statue de Alice)

Les parcs habituels ne vous suffisent plus? Vous voulez un vrai lac? Les Conservatory Water sont là - un endroit parfait pour faire circuler des modèles réduits de bateaux, ou profiter d’un brin de fraîcheur. Vous voulez un vrai beau jardin, tout bien organisé, loin de tous les gens qui utilisent Central Park pour leur balade en vélo ou leurs petits jogging? Vous cherchez un endroit d’exception où organiser votre mariage ou prendre de sublimes photos? Le Conservatory Garden est là pour ça. Il a ouvert ses portes en 1937, dans la vaste ambition de reproduire à la fois des jardins à l’anglaise, à la française et à l’italienne. Et ouais. On aime bien voir les choses en grand à New York. Bien entendu, il y a également de magnifiques sculptures, plusieurs fontaines, des fleurs de saison, tout ce que l’on peut décemment réclamer pour flâner en paix. Et la légendaire statue de Alice au Pays des Merveilles aussi.


The Mall And Literary Walk
★★★★☆ | $$$$

Si vous avez besoin d’une petite déambulation et d’un moment de calme, le Mall est là pour vous. Cette longue allée, bordée d’ormes formant une sorte d’interminable arche, est la plus grande du parc et probablement l’un des endroits les plus fréquentés et les plus photographiés. Tout au bout, vous trouverez la Literary Walk - cette dernière partie du Mall est ornée de statues d’auteurs et poètes, dont Sir Walter Scott et Fitz-Greene Halleck… Et puis d’une statue de Christophe Colomb, aussi, qui fait un peu tâche dans ce lieu hautement littéraire, mais qui fait une bonne petite curiosité à remarquer. C’est, à terme, l’un des endroits les plus agréables de New York en été - les ormes donnent une remarquable fraîcheur à l’endroit, vous ne cracherez probablement pas dessus les années de canicule.

Bethesda Terrace/Fountain

Bethesda Terrace, un autre coin de paradis caché dans Central Park. Petite merveille architecturale, cet ensemble en réalité constitué de deux terrasses reliées par un escalier existe depuis 1863. Il s’agit de l’une des plus belles vues du parc - sans même mentionner la Bethesda Fountain, colossale fontaine dominée par un ange portant une branche de lys. Autant dire que vous avez peu de chances de vous y trouver seuls: l’endroit est toujours pris d’assaut par les touristes… Oh, et au cas où tout cela ne vous suffit pas, la Bethesda Terrace présente également une très belle arcade, fraîche en toutes saisons - un nouvel endroit parfait pour s’évader un petit peu de la vie new-yorkaise…

Strawberry Fields/Imagine Mosaic

C’est probablement l’un des lieux les plus tristement célèbres de l’histoire de la musique. Strawberry Fields, et sa mosaïque « Imagine », est consacré à John Lennon et commémore sa vie, son talent et sa mémoire depuis 1981, suite à son assassinat à peu près à cet endroit. Tous les ans, des commémorations y sont tenues à l’occasion de l’anniversaire de sa naissance et de sa mort - de façon générale, il n’est pas rare d’y trouver des fleurs déposées par des fans. Strawberry Fields est considéré comme un jardin consacré à la paix et à l’effort vers un monde apaisé - vous y trouverez d’ailleurs une plaque de bronze listant les 120 pays et plus qui y ont planté des fleurs et donné de l’argent pour entretenir cet espace.


TKTS Parvillion

Si, si, vous savez forcément ce que c’est, le TKTS Pavilion - c’est ces immenses marches rouge vif au milieu de Times Square. Non seulement c’est l’endroit le plus cliché du monde quand il s’agit de prendre des photos de touristes ou le selfie qui va bien, mais c’est aussi toujours un bon coin pour se poser tranquille après une longue journée de marche. Mais ce n’est pas que ça. Vous y trouverez aussi des machines qui vendent des tickets pour des spectacles sur Broadway, Off-Broadway, ou même de la danse, à des prix qui vont entre 20% et 50% moins chers qu’à l’origine. Ouais. Si vous êtes déjà allé voir un show, vous savez que c’est très loin d’être négligeable comme réduc - et que c’est quand même super bon à savoir.

Empire State Building

L’Empire State Building, bla, bla, gratte-ciel de style art déco, bla, bla, 381 mètres de haut pour 102 étages, bla, deuxième plus grand immeuble de la ville, bla. Est-il vraiment utile de le présenter encore? Probablement pas. Sachez qu’on le considère comme l’une des sept merveilles du monde moderne, qu’il y a un super-observatoire au 86e étage, et que le sommet est foooollement romantique - en plus d’être éclairé en fonction des différents évènements du calendrier, dont le marathon de New York et la fête nationale américaine. C’est l’un des grands lieux de tourisme de la ville, non seulement pour ses dimensions colossales mais aussi pour ses apparences dans King Kong, How I Met Your Mother, Friends, Sex and the City ou Gossip Girl. Sinon, qu’est-ce qu’il contient? Et bien, principalement des bureaux - dont ceux des quelque 250 personnes qui bossent là-dedans. Mais hé. C’est sympa, comme lieu de travail, quand même.

Grand Central

La dernière fois que j’ai joué à Lego Marvel Super Heroes, Lego-Iron-Man s’est exclamé « faire fermer Grand Central: ça, c’est un vrai crime ». De fait, sans Grand Central, il est probable que New York exploserait. En effet, il s’agit du principal terminal de trains de banlieue, ainsi qu’une importante station de métro, comme on y trouve les correspondances entre les lignes 4, 5, 6 et 7. Son hall principal, avec sa légendaire pendule à quatre faces, apparaît dans une quantité invraisemblable de films et de séries - son hall des restaurants est blindé de fast-foods. On y trouve aussi le hall Vanderbilt, loué pour des évènements prestigieux - ou aussi un colossal centre commercial, avec, entre autres, un gigantesque Apple Store. Si vous vivez en banlieue, il est probable que vous y passez tous les jours - et que, parfois, vous n’en pouvez plus de la foule qui s’y presse à toute heure de la journée… mais ça reste un excellent endroit pour croiser du monde par hasard, hors du cycle métro-boulot-dodo.


Rockfeller Center

Le Rockefeller Center est un colossal complexe commercial, conçu par la famille du même nom. Il fait partie des National Historic Landmark de la ville depuis 1987, et appartient à la culture populaire avec les sapins gigantesques qui apparaissent à Noël sur sa plaza, ou encore son immense patinoire - ouais, vous l’avez sûrement vu au cinéma. Quoi d’autre? Et bien, des boutiques en veux-tu en voilà, un sublime observatoire, mais aussi le Radio City Music Hall, que vous n’ignorerez probablement pas si vous bossez dans le milieu de la musique… On y trouve aussi les studios new-yorkais de la NBC, où se déroule l’émission Saturday Night Live, et cette description est concrètement une interminable liste, mais hé, il y a vraiment une tonne de trucs là-dedans ! Et puis vous pouvez y acheter des chocogrenouilles et des barres de Willy Wonka. Enfin, moi, c’est ce que j’y ai fait la dernière fois. Et des bureaux. Y’a des bureaux. Parce qu’on est à New York, bordel, y’a des bureaux partout.

Chrysler Building

Il est presque aussi reconnaissable que l’Empire State et le Rockefeller Center: le Chrysler Building, que des sondages entre architectes ont fait ressortir comme leur gratte-ciel favori de New York. 319 mètres de haut jusqu’à la pointe de sa flèche, tout en acier inoxydable, marbre, acier, briques et granite, il contient quelques magasins dans ses premiers niveaux, mais aussi des banques. S’il ne se visite pas réellement, contrairement à l’Empire State, il est possible d’observer son sublime hall d’entrée et ses ascenseurs les weekends - et de se gorger d’architectural facts et d’admiration pour l’art déco new-yorkais. Si vous voulez frimer avec votre culture, sachez que son armature seule a nécessité plus de 20 000 tonnes d’acier, et qu’on y compte quelques 3 826 000 briques. You’re welcome.

St Patrick's Cathedral

Au beau milieu des buildings et des gratte-ciels, presque au pied du Rockefeller Center, un édifice improbable: la cathédrale Saint-Patrick de New York. Monstre néogothique du XIXe siècle elle a, pour ainsi dire, de la gueule. Vous l’avez peut-être aperçue lors de la scène du baptême dans Le Parrain - mais deux de ses autels ont été réalisés par Tiffany & Co, sa pietà fait trois fois la taille de celle de Michel-Ange, la rosace mesure plus de huit mètres de diamètre, et tout l’édifice est construit avec du marbre blanc. A New York, on a peut-être un petit peu la folie des grandeurs. Ouais. Inutile de dire que vous péterez la classe si vous parvenez à vous marier là-dedans - mais, pour le reste, ça reste un chouette coin où faire du tourisme. Ou prendre le frais. Ou tout le reste.


The Plaza Hotel
★★★★☆ | $$$$

Le célèbre hôtel n’a pas fini de faire parler de lui. Voici indéniablement le nec plus ultra new-yorkais, avec sa situation idéale au coeur de Midtown, pas si loin de Times Square, de Central Park et de tout ce qu’il y a à voir. Son hotel cinq étoiles sera le lieu de vos meilleures nuits si vous avez les moyens. Vous pourrez aussi profiter du salon de thé dans un cadre idyllique, et d’un restaurant sublime. Le tout finalement c’est d’avoir le porte-monnaie… Sinon, vous pouvez toujours entrer dans le hall et visiter les espaces qui sont ouverts au public. Une chose est sûre, même pour le temps d’une simple visite, cela vaut le coup d’oeil. Et peut-être que ce n’est pas la peine de faire un emprunt pour voir ce bijou.

Fashion Walk of Fame

Et le voilà, le repère absolu des fashionistas. Oubliez les boutiques hors de prix de Soho ou de je ne sais où dans Manhattan, c'est ici que tout se passe. Même sur un point de vue pûrement touristique, ou pour faire du lèche vitrine sans rien acheter (parce que non, il n'y a rien d'abordable pour vous simple mortel) c'est le meilleur endroit au monde pour les amoureux de la mode. Et puis, qui sait, vous pourrez peut-être croiser ceux que vous idolâtrez tant.

High Line

La High Line est un petit bijou new yorkais, et l’un des parcs les plus originaux de la ville. En effet, il s’agit d’un parc linéaire de 2,3 km situé sur une portion désaffectée des anciennes voies ferrées aériennes du Lower West Side - on le surnomme le « plus long toit vert du monde », à raison. Il traverse une large portion de la ville, de Gansvoort Street à la 30e rue, avec des espaces verts, des mini-amphithéâtres, des oeuvres d’art, et de quoi trainer pendant des heures. Une anecdote pour la route? Le parc présente non moins de seize interdictions, dont ne pas rouler à bicyclette, promener son chien, boire de l’alcool, cueillir des fleurs ou fumer… Ouais. On déconne pas avec la High Line. Les jardins suspendus de New York sont exigeants.


Chelsea Hotel

Le Chelsea Hotel est fermé pour rénovation pour le moment - mais je vous conseille malgré tout d’aller le contempler. Il s’agit d’un lieu hautement important de l’histoire du rock, ni plus, ni moins - c’est plus ou moins une légende. Construit en 1883, il est connu pour les artistes qui y ont séjourné, parfois pour de nombreuses années. En vrac? Patti Smith, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Sid Vicious, Leonard Cohen, Bob Dylan, les Libertines, les Pink Floyd, j’en passe et des meilleures. D’ailleurs, c’est ici que Nancy Spungen, la compagne de Sid Vicious, a été assassinée. Oh, ils ne sont pas les seuls - le Chelsea Hotel a aussi été l’abri de Mark Twain, de Jack Kerouac (qui y a écrit Sur La Route), Tennessee Williams, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, ou encore Andy Warhol, qui a par la suite dirigé le film The Chelsea Girls. Sujet de nombreux films et chansons, il devrait rouvrir en 2017 - pour le bonheur des artistes et des touristes.

Washington Mews

Washington Mews, c’est un endroit hors du temps et de l’espace - ni plus, ni moins. Cette petite rue traversante présente de magnifiques petites maisons couvertes de plantes grimpantes, et vous donnera l’impression de vous trouver tout à coup en Europe. Si la rue est loin d’être publique, elle est une vraie curiosité pour les touristes et est ouverte toute la journée - même si les maisons servent principalement de logements pour des membres des universités. Washington Mews est, à terme, une véritable incarnation des particularités de Greenwich Village: un lieu artistique, original, différent de tout le reste de New York. Y déambuler est toujours un plaisir et une surprise pour ceux qui n’y sont jamais allés.

Mahayana Buddhist Temple

Le Mahayana Buddhist Temple: une curiosité de Chinatown. Et bien, attendez d’apprendre qu’il est construit sur l’ancien emplacement d'un cinéma pornographique… Quoi qu’il en soit, c’est un endroit très apaisant aux côtés de la frénésie du quartier. Si l’entrée ne paye guère de mine avec son autel de prière, souvent recouvert de petites offrandes, attendez de découvrir la statue de Bouddha d’environs dix mètres de haut ! Bon, ok, le magasin de souvenirs pique un peu les yeux, mais ça reste sympa. Et puis c’est beau. C’est coloré. C’est un contraste brutal avec le reste de Manhattan. Ca vaut au moins le détour - et plus, si vous aimez retrouver la paix intérieure dans des temples bouddhistes.


New York Stock Exchange

Le New York Stock Exchange, souvent surnommé Wall Street… Et ouais, on ne pouvait pas réellement passer à côté dans le Financial District. Ok, il n’y a pas grand chose à visiter - mais c’est toujours chouette de passer aux côtés de la plus grande bourse du monde ! Vous pourrez toujours vous assoir pépère sur des marches et contempler les bâtiments en vous disant que, quelque part, à l’intérieur, de 9h30 à 16h, c’est la folie et que des employés fourmillent pour soutenir l’économie mondiale. Les immenses temples / banque de Wall Street valent le détour, tout en greek revival - vous pourrez même flâner aux côtés de la statue de George Washington, puisque c’est bien dans cette rue, dans le Federal Hall, aujourd’hui lieu d’expositions, qu’il a prononcé son serment d’investiture en 1789.

Millenium Hilton

Bienvenue au Millenium Hilton de New York ! L’un des plus grands et prestigieux hôtels de la ville, au coeur du quartier financier. Si vous êtes un touriste, c’est probablement l’un des endroits les plus pratiques du monde - à proximité de Wall Street, de la Statue de la Liberté, du mémorial de Ground Zero… Mais bon, soyons honnêtes deux minutes, c’est pas l’hôtel le plus abordable du monde. Les élégants salons-bars, les restaurants de luxe, tout ça, ça se paye. Mais le centre sportif et la suite présidentielle valent le détour… Si vous êtes un homme d’affaire, puisque c’est clairement le public visé par l’institution: un centre d’affaires y est ouvert 24h/24, et on y trouve un immense espace de réunion et de banquet.

9/11 Memorial and Museum

Un peu moins joyeux: le National September 11 Memorial & Museum. Situé à l’ancien emplacement des tours jumelles, il a ouvert ses portes en 2011, à l’occasion des 10 ans de la tragédie. Il s’agit d’un projet de l’architecte israélo-américain Michael Arad, doublé d’un musée inauguré en 2014. Son projet: non seulement rendre hommage aux victimes, mais aussi incarner un monument à la liberté et au respect de la vie contre la haine, l’ignorance et l’intolérance. Le musée, souterrain, raconte l’histoire des attentats. A la place des deux tours se trouvent deux larges bassins, et un parapet présente aussi, gravé dans le bronze, les noms de l’intégralité des victimes.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:06

places to  take a walk


Fort Tryon Park

Fort Tryon Park est l'oeuvre du bienfaiteur John Rockefeller. Celui-là même - ou un de la même famille - qui donna son nom au Rockefeller Center sans aucun doute - parce que les coïncidences n'existent pas. Il acheta plein de terrain à partir de 1917 et les donna tous à la mairie de New York en 1931 pour réaliser un parc public à accès illimité, avec vue directe sur l'Hudson River. Vous trouverez presque treize kilomètre de chemin, de terrain de jeu, le long de l'Hudson, clairement de quoi faire votre sport du dimanche, une promenade romantique en soirée, promener votre chien ou encore bronzer au soleil dès les premiers rayons du soleil... Ne dites pas que New York ne vous gâte pas... Oh, et vous trouverez aussi dans le parc une annexe du Metropolitan Museum of Art, le Cloister, avec plus de 5000 oeuvres médiévales. Ne dites pas merci surtout.

Inwood Hill Park

Vous pensez que Manhattan est une immense île de béton peuplée de millionnaires et de gens assoiffés de pouvoir ? AH ! AH ! Non. Enfin pour la deuxième partie, peut-être, sûrement pas, mais peut-être. En tout cas, la première est fortement erronée. Certes, on ne va pas se mentir, on se sent très loin de la campagne lorsqu'on est sur Manhattan. En même temps c'est pas pour ça que vous et moi sommes là. Mais allez jusqu'à la pointe de l'île et vous trouverez l'Inwood Hill Park. Et là, pendant quelques heures vous pouvez presque oublier les buildings de verre et d'acier - pardonnez Manhattan Kaboul - et faire grimpette dans le parc avec le plus de dénivelé et presque entièrement naturel et non paysager. Oui, si vous n'avez connu que le béton, c'est perturbant, mais c'est aussi très beau, je vous assure.

Morningside Park

Le Morningside Park est ce qui fait la limite entre le quartier de Harlem et celui de Morningside. Conçu principalement parce qu'il était composé essentiellement de roche schiste de Manhattan et qu'il aurait été difficile d'étendre les rues sur sa superficie, il vient apporter une touche de 12 hectares de verdure. Pour les petits mignons qui ne respirent plus que pour Hamilton depuis quelques mois, vous trouverez une reproduction des statues de Washighton et Lafayette par Bartholdi. L'originale se trouve à Paris, mais elle est aussi belle à New York rassurez vous. Sinon, il y a aussi une chute d'eau et un étang où vous pourrez admirer des hérons, tortues, et autres sortes d'oiseaux.


Marcus Garvey Park

Encore un parc New Yorkais. On ne pourra pas dire que la nature manque à Manhattan. Il fait bon de venir s'y promener dès que le printemps pointe le bout de son nez. Tous les étés, au Marcus Garvey Theater, un amphithéâtre dans le parc, vous avez le Harlem Art Festival, qui est sûrement l'un des évènements les plus cools du parc. C'est aussi ici que vous pouvez venir faire jouer vos enfants, ou même faire un peu de sport, puisqu'il y a une piscine olympique dans le parc. Vous avez aussi un sublime panorama sur Manhattan. Bon, il doit être difficile de bien voir avec toutes les feuilles à partir du printemps, mais ça vous donne une excuse pour y aller en hiver aussi.

Riverside Park

Le Riverside Park est un parc de 108 hectares le long de l’Hudson River. On peut être contents que les bords du fleuve ne soit pas entièrement bétonnés, d’autant plus que c’est quelque chose d’assez récent… Enfin 1872… Peu importe l’histoire, on a donc le droit à un magnifique parc qui longe tout l’Upper West Side, un véritable refuge de la nature, où l’on peut jouer, se promener, et admirer les oiseaux plus ou moins rares. Fun facts ? Vous trouverez une statue de Jeanne d’Arc. Parce que pourquoi pas. Ainsi qu’une plaque pour la commémoration de la bataille du Ghetto de Varsovie en 1943… Parce que New York - Varsovie c’est pas si loin… Oh… aussi, la partie sud du Riverside Park a été construite par Donald Trump… Oui… Oui… C’est pas une raison pour voter pour lui l’an prochain, je vous assure… Y en aura d’autres des hommes/femmes politiques très bien qui planteront des arbres.

Central Park

Central Park, faut-il seulement le présenter ? C'est seulement le parc le plus connu du monde. C'est le parc le plus visité des Etats-Unis, et celui le plus filmé de la planète. Rien que ça mesdames, messieurs. Alors évidement, Central Park est quelque part votre deuxième maison. Dès qu'il fait beau et un peu chaud, vous sortez pour traverser le parc. On ne sait jamais ce qui peut vous arriver là bas. Peut être rencontrerez vous l'âme soeur, ou aurez vous la chance de devenir enfin célèbre ? Une chose est sûre, c'est ici que le rêve Américain arrive. A l'ombre des arbres, le long de l'étang, au Belvedere Castle ou encore au Carousel. Bref, c'est l'endroit ou s'accomplira tous vos rêves, promis juré.


High Line

La High Line est un petit bijou new yorkais, et l’un des parcs les plus originaux de la ville. En effet, il s’agit d’un parc linéaire de 2,3 km situé sur une portion désaffectée des anciennes voies ferrées aériennes du Lower West Side - on le surnomme le « plus long toit vert du monde », à raison. Il traverse une large portion de la ville, de Gansvoort Street à la 30e rue, avec des espaces verts, des mini-amphithéâtres, des oeuvres d’art, et de quoi trainer pendant des heures. Une anecdote pour la route? Le parc présente non moins de seize interdictions, dont ne pas rouler à bicyclette, promener son chien, boire de l’alcool, cueillir des fleurs ou fumer… Ouais. On déconne pas avec la High Line. Les jardins suspendus de New York sont exigeants.

Washington Square Park

Si vous trouvez que Central Park c’est vachement trop mainstream et que vous avez besoin d’un petit peu d’originalité dans votre fréquentation des parcs et jardins, vous pouvez toujours traîner au Washington Square Park. Situé juste à côté des bâtiments de l’Université de New York, il se veut lieu de prédilection des populations non-conformistes et intellectuelles (traduction: dans les années 1980, c’était un peu le paradis de la vente de drogue). Dans les faits, peu de verdure hors parterres, fleurs et arbres. Vous y dénicherez une fontaine entourée de bassins, un arc dédié à George Washington, une statue de Garibaldi, et une quantité phénoménale de tables de jeux d’échecs. Bon à savoir: le Washington Square est le point de départ de la Fifth Avenue.

Parque de Tranquilidad

Résultat de la gentrification ou non, l'East Village voit pousser partout des jardins partagés. Le 'parc de la tranquillité' en est un, mais est aussi une véritable bouffée d'air frais au milieu de Manhattan. S'il est tout petit, on peut tout de même se perdre parmi la végétation et oublier que l'on se trouve dans l'une des villes les plus dense de la planète. Et comme si ce n'était pas suffisamment magique, il est entretenu par la communauté toute l'année. De l'amour, des plantes, et des sourires pour tout le monde s'il vous plait.


Columbus Park

Vous connaissez peut-être le Colombus Park de son ancien nom, le Mulberry Bend Park - il était, à une époque, au coeur de l’un des plus dangereux ghettos de la ville, principalement représenté dans Gangs of New York. Aujourd’hui, il s’agit d’un point très important de la communauté chinoise de la ville. Vous y trouverez par exemple des groupes entiers pratiquant le tai chi au petit matin, des tables d’échecs chinois et de mahjong, des musiciens jouant de la musique traditionnelle… Ce parc public est un petit peu un voyage à l’autre bout du monde, et un charmant coin de verdure dans un recoin qui en manque un petit peu - on ne peut guère l’éviter quand on visite China Town, ou qu’on a besoin de se poser un moment dans le quartier.
 
New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:06

places to  be healthy


New York Presbytarian Hospital

Nul besoin de faire un dessin, le nom parle de lui même, sans parler du fait que comme toutes les enseignes de New York, il a du faire parler de lui dans des films catastrophe, ou peut-être même une série médicale, non ? Non... Peu importe, en tout cas si jamais vous en avez besoin, vous ne pourrez pas dire que vous ne savez pas où il se trouve. Maintenant je ne vous le souhaite pas, que ça soit pour une histoire ridicule ou dramatique. Eventuellement si vous avez besoin de l'adresse pour vérifier que votre pire ennemi est bien à la morgue... Et bien vous l'avez de toute manière. Il paraît que les médecins sont très professionnels et que les murs sont d'une fabuleuse teinte pastel qui vous donnera assurément envie de partir en courant. Ah, et New York ou pas New York la bouffe est aussi dégueulasse que dans tout autre hôpital.

Madison Square Garden

Si, si. Vous connaissez forcément The Garden. Il s’agit sûrement de la salle omnisports la plus connue du monde - sans déconner, on la surnomme même The World’s most famous arena. Déjà parce qu’elle a son propre réseau de télévision par cable, le MSG Network, qui retransmet la plupart de ses évènements - mais aussi parce qu’on y trouve des concerts colossaux, des meetings politiques, et un nombre invraisemblable de places (autour des 20 000 pour les évènements sportifs et concerts, 5 600 en configuration théâtre). Ajoutez à cela 540 sièges de club et 89 suites de luxe, et vous avez un monstre. Il s’agissait à une époque d’un haut lieu de la boxe, au point où la première rencontre Joe Frazier / Muhammad Ali s’y est déroulée - aujourd’hui, on s’y réunit pour les plus grands concerts américains, dont ceux de Lady Gaga, Madonna, Paul McCartney, Rihanna… Bon, les places ne sont pas données, mais c’est le prix d’une légende.

OM factory

Si vous êtes le genre de personne "un esprit sain dans un corps sain" c'est ici qu'il faut vous rendre. Cours de Yoga en tout genre et pour tous les goûts, une chose est sûre, ici, vous vous aérerez l'esprit aussi bien que le corps. L'ambiance y est zen, et assez familiale, ainsi malgré le nom vous n'aurez pas l'impression d'être dans une usine à corps sain. Parce que oui cela peut être assez angoissant, surtout lorsque vous faites moins bien que votre voisin, et que vous avez l'impression que tout le monde sait que vous avez mangé une énorme pizza à midi.


Chelsea Piers

Le Chelsea Market est proprement incontournable. Il s’agit d’un « Urban Food Court », c’est à dire un marché de nourriture couvert, avec une quarantaine de commerces. Vous pourrez non seulement y manger tout et n’importe quoi (du homard du Maine aux raviolis italiens en passant par des cupcakes), mais aussi y faire vos courses (quand même) et faire du shopping. Vous aimez passer la journée entouré de bonnes odeurs? Vous pouvez - parce que c’est terriblement beau, avec son intérieur très industriel et plein de cachet. Vous y dénicherez également du vrai bon pain (une denrée rare aux Etats-Unis ! ), un vrai bar à lait avec des milkshakes à tomber par terre, des chutes d’eau, des statues, une décoration sublime et de petits bancs en pierre. Un coin de paradis.

Kamwo Herbal Pharmacy

Vous avez toujours voulu tester la médecine traditionnelle? C’est par ici qu’il faut vous diriger. Le staff parle à la fois mandarin, cantonais et anglais, et sera prêt à vous aider. Il y a même un médecin sur place ! Si l’endroit peut sembler un petit peu désorganisé par moment, c’est aussi une véritable mine d’or pour toutes les herbes possibles et imaginables. Tout est soigneusement pré-emballé: vous y trouverez à la fois des solutions contre l’acné et contre l’asthme, c’est fort joli et c’est, vraiment, une petite curiosité de Chinatown. En gros, la pharmacie la plus originale que vous croiserez dans la ville. Bon, après, on ne garantit pas de résultats - mais chacun son truc, quoi.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Lun 20 Juin - 1:07

welcome to  broadway


Apollo Theater

L'Apollo Theater est un célèbre théâtre off-Broadway de Harlem, extrêmement réputé pour sa musique Jazz. Mickael Jackson, Aretha Franklin, Lauryn Hill et tellement d’autres pointures de la chanson ont fait leur premières vocalises sur la scène de l’Apollo Theater, lors d’une Amateur Night. D’ailleurs, la plupart de leurs noms sont immortalisés dans le sol, à l’entrée du théâtre. L'Amateur Night se produit toujours, tous les mercredi soir, avec une première partie pour les talents de 5 à 15 ans et une deuxième partie pour les plus de 15 ans. C'est honnêtement quelque chose à ne pas rater, avec son concours réglé à l'applaudimètre. Que celui qui remporte le plus de décibels gagne.

Lincoln Center for the Performing Arts

Le Lincoln Center est un complexe de bâtiment de plus de 6 hectares au coeur de Manhattan dédié aux arts de la scène. C’est sans doute l’un des plus grands complexes artistiques du pays et il accueille un grand nombre de spectacles, nationalement ou internationalement reconnues. Parmi les plus connus, on trouve évidement, le New York Philarmonic, le Metropolitan Opera et le New York City Ballet. Il contient une quinzaine de salles de spectacle, dont une de cinema, un auditorium, une réservé à Broadway… C’est sans aucun doute un lieu incontournable de la scène artistique New Yorkaise. Et lorsque vous ne trainez pas à Broadway, venez clairement faire vos snobs en vous prenant des places d’Opéra… Ou de ballets, tiens… Vous serez agréablement surpris.

American Musical and Dramatic Academy

Encore une autre école d’art. Encore juste derrière le Lincoln Center. Enfin pas comprise dedans cette fois-ci. L’école est certes moins réputée que la Julliard, mais elle a plus d’étudiants et est donc plus facile d’accès, et ça ne l’empêche pas de compter de très célèbre alumni, comme par exemple… Okay, là comme ça, à froid ça ne vous dira peut être rien, mais un paquet de gens que vous avez vu à la télé ou même… sur Broadway. Voilà, vous pouvez rêver. L’école forme tout naturellement en musique, théâtre, danse, et arts du spectacle en général. Si vous n’êtes pas pris à New York, vous pouvez toujours tenter votre chance dans l’annexe de Los Angeles… Surement plus branché film… Mais chacun son truc après tout. On est pas tous nés pour être une étoile de Broadway.


Juilliard School

La Julliard School est située dans le Lincoln Center et est l’une des écoles d’art les plus influentes du monde. Spécialisée en danse, théâtre et musique, elle forme chaque année, environ 850 undergraduate et graduate étudiants aux arts de la scène. L’institution a été fondée en 1905 et s’est déplacée dans plusieurs endroits de Manhattan avant d’arriver sur le campus du Lincoln Center auprès des plus grandes salles de spectacles américaines. Il est extrêmement difficile d’y entrer, et chaque année il y a entre 5 et 10% d’acceptation en première année. Autant dire qu’il faut un dossier plutôt béton. La Julliard possède maintenant une pre-college division, ou l’on peut rentrer de 8 à 14 ans, pour étudier les bases de la musique. Depuis quasiment vingt ans, la Julliard s’est dotée d’une division digitale, pour tout ceux qui veulent se former à la musique digitale, une grande avancée en soi.

92nd Street Y

Aujourd’hui le 92ND Street Y paraît être un centre communautaire un peu fourre-tout. On y trouve principalement tout genre de programme artistique, de la musique, à la danse, en passant par le cinema, et la lecture… enfin, vous pouvez chercher, il y a vraiment de tout… Mais aussi sous toutes les formes. Spectacles, discussions, conférences, cours, initiation pour les enfants. Il y a aussi une école maternelle et un centre de séniors pour ne rien gâcher. Oh, et il ne faut pas oublier que c’est un centre d’éducation juif, ainsi qu’un centre culturel qui possède, en plein coeur de Manhattan, un centre d’éducation pour les jeunes défavorisés. Bref, ce petit bijou à tout faire, on le doit à la communauté juive, qui depuis 1874 donne à New York avec beaucoup, beaucoup de générosité. Et puisqu’ils ne restent pas que dans le passé, ils se sont depuis peu ouverts aux arts digitaux

Rumsey Playfield

Un truc super sympa quand il commence à faire un peu trop chaud pour s’enfermer dans des salles de concert: les espaces en plein air. Situé au sud-est de Central Park, le Rumsey Playfield est justement consacré à cela, au point d’être surnommé le « SummerStage ». Tout l’été, des concerts gratuits de groupes locaux ou nationaux y sont organisés - vous y verrez aussi le tournage du programme matinal de ABC, Good Morning America, qui y organise des concerts en cette saison. C’est, aussi, de façon générale, un endroit fort agréable et dégagé, avec sa petite scène circulaire. En somme, le Rumsey Playfield, c’est de quoi flâner toute la journée dans l’herbe en attendant un petit peu de musique pour se distraire. Ca ne se refuse pas.


Drama Book Shop

Dire que le Drama Book Shop est une institution dans le monde des musicals serait un euphémisme: après tout, Lin-Manuel Miranda a lui-même appelé à sauver la boutique l’année dernière après un dégât des eaux. Ouverte en 1917, cette librairie est spécialisée dans le monde du théâtre et est l’un des plus vieux établissements des Etats-Unis. Non seulement vous y trouverez des pièces et des scripts, mais vous dénicherez aussi des bouquins intégralement remplis de monologues, des listings d’agents prêts à prendre de nouveaux clients, et des offres d’emploi pour n’importe qui souhaitant percer dans ce milieu. C’est, grosso-merdo, une légende - mais aussi une excuse parfaite pour traîner des heures au milieu de bouquins, à lire en prétendant « chercher un emploi ». Puis c’est super joli. C’est la vie, quoi.

Rudy’s Music

Rudy’s Music - le temple de la guitare et de la musique, l’endroit rêvé si vous avez envie d’investir dans de nouveaux instruments. Tout y est. Nouveautés, occasions, accessoires, le tout dans un endroit qui donne tout simplement envie de mourir de beauté et de bonheur. Ils font des réparations, aussi - et le staff est tout simplement ultra-cool, super pro, et vous conseillera à merveille. C’est aussi un lieu fascinant quand on veut juste flâner et jurer que, cette fois-ci, on va se mettre à la guitare pour de bon histoire d’étoffer un peu son CV ou de frimer devant les filles (non, je plaisante - ça ne marche plus passé dix-sept ans, le coup de la sérénade). Enfin, vous aurez toujours l’air cool à traîner par là.

Hard Rock Café
★★★☆☆ | $

S’il y a bien une franchise qu’on ne présente plus, c’est le Hard Rock Café - non seulement parce qu’on ne compte plus les gens qui collectionnent leurs goodies et leurs t-shirts, mais aussi parce que c’est super chouette comme endroit quand même. La chaîne a été fondée en 1971 et compte aujourd’hui 157 bars/restaurants dans le monde - celui de Times Square est, bien entendu, un fier exemple. Tapissée d’autographes, de guitares et de costumes des plus grandes stars (dont les Beatles, Nirvana ou encore Elvis Presley), il offre non seulement des boissons cools, mais aussi des repas bien sympas et des concerts en direct - vous pouvez même organiser des soirées privées à l’étage. Si vous avez du fric. Genre, beaucoup de fric.


TKTS Pavillion

Si, si, vous savez forcément ce que c’est, le TKTS Pavilion - c’est ces immenses marches rouge vif au milieu de Times Square. Non seulement c’est l’endroit le plus cliché du monde quand il s’agit de prendre des photos de touristes ou le selfie qui va bien, mais c’est aussi toujours un bon coin pour se poser tranquille après une longue journée de marche. Mais ce n’est pas que ça. Vous y trouverez aussi des machines qui vendent des tickets pour des spectacles sur Broadway, Off-Broadway, ou même de la danse, à des prix qui vont entre 20% et 50% moins chers qu’à l’origine. Ouais. Si vous êtes déjà allé voir un show, vous savez que c’est très loin d’être négligeable comme réduc - et que c’est quand même super bon à savoir.

Ellen's Stardust Dinner
★★★☆☆ | $$

Sur Times Square on ne trouve sûrement pas les meilleurs restaurants, mais on trouve les plus atypiques. Et ce diner est exceptionnel. C’est le pied à terre de toutes les futures stars de Broadway, qui viennent profiter d’un petit job où ils peuvent déjà commencer à chanter et faire leur show avant de monter sur la grande scène. Dire que l’ambiance est folle furieuse n’est donc pas un euphémisme. Côté nourriture, eh bien, c’est la base du diner, on ne s’en lasse pas, et on a toujours envie d’un peu de comfort food pour une raison ou une autre. Et si en plus tout vous est servi en musique et que vous pouvez rencontrer les stars avant leur célébrité, c’est tout bonus. C’est l’adresse que vous allez préférer à New York, que vous soyez un aspirant de Broadway ou non. Promis juré.

Ambassador Theatre

The Ambassador Theatre - Home of Chicago, the Musical. C’est probablement pas le plus gros théâtre de Broadway (je veux dire - les sièges sont quand même super étroits, bordel), mais il a su se faire une place avec l’un des spectacles les plus kiffants du coin. Le staff est super sympathique, vous pouvez y grignoter un bout et boire un coup avant le spectacle, et la salle fait très ancien temps, avec un cachet certain (y compris le beau lustre au plafond et les charmantes moulures). C’est cher (bien entendu - mais si vous venez voir un spectacle à Broadway ça veut au moins dire que vous disposez d’un certain budget), mais vous aurez une belle vue sur la scène quoi qu’il arrive, l’endroit étant relativement petit. Pour y aller? Cherchez le vieux bâtiment en briques avec ses affiches « Chicago » rouges. Dur de le rater.


Imperial Theatre

The Minskoff Theatre - Home of The Lion King, the Musical. Autant dire que dès le début du spectacle vous serez transportés à l'autre bout du monde. Passé une entrée ultra-moderne et toute éclairée d'orangé pour aller avec les couleurs du spectacle, vous aurez le plaisir de vous installer dans de beaux fauteuils rouges, avec moquette assortie. Point sympathique? Il est souvent possible de voir des costumes du spectacle dans le bâtiment - une fort bonne occasion de zieuter d’un peu plus près l’excellent travail des équipes. Bon, les rafraîchissements sont assez chers - mais vous les aurez dans un joli petit verre Roi Lion, alors je suppose que ça se paye un petit peu. La garantie d’une belle, très belle expérience.

Brooks Atkinson Theatre

The Brooks Atkinson Theatre - home of Grease, the Musical. Encore un petit théâtre qui ne paye pas des masses de mine de l’extérieur, mais sa taille raisonnable vous garantit une très bonne vue de tous les sièges. Bon à savoir? Même si le bâtiment ne date pas d’hier, son équipement pour les personnes en situation de handicap est à la pointe ! Et puis, c’est beau. Dorures partout, beaux fauteuils rouges, lustres, balcons, superbes tapisseries… Ok, ça ne va pas forcément avec l’ambiance de Grease, mais vous l’oublierez vite quand la musique commencera. Et puis, la disposition des sièges garantit à presque tout le monde de bien pouvoir voir les expressions des acteurs, et l’éclairage est top. Donc autant dire que tout va bien.

Minskoff Theatre

The Imperial Theatre - home of Les Miserables, the Musical. Et vous savez quoi? Le roi des musicals a bien trouvé son théâtre - l’Imperial est l’un des plus réputés. Capable d’accueillir 1417 personnes, il semble plutôt petit, mais il compense en amenant le public au plus près de la salle, avec un staff à la pointe (qui enverra des mails à tout le monde au moindre souci), et aussi par l’esthétique. Ici, tout est rouge. Les tapisseries au mur au sein de sa décoration de vieux théâtre, les fauteuils… de quoi vous faire chanter « Red, the blood of angry men » avant même que le spectacle commence. Là aussi, sublimes lustres au plafond pour une ambiance extrêmement rétro, qui va très bien avec la vieille façade toute éclairée. Petit. Vieux. Mais d’exception. De quoi vous faire réellement sentir à Broadway.


Rockefeller Center

Le Rockefeller Center est un colossal complexe commercial, conçu par la famille du même nom. Il fait partie des National Historic Landmark de la ville depuis 1987, et appartient à la culture populaire avec les sapins gigantesques qui apparaissent à Noël sur sa plaza, ou encore son immense patinoire - ouais, vous l’avez sûrement vu au cinéma. Quoi d’autre? Et bien, des boutiques en veux-tu en voilà, un sublime observatoire, mais aussi le Radio City Music Hall, que vous n’ignorerez probablement pas si vous bossez dans le milieu de la musique… On y trouve aussi les studios new-yorkais de la NBC, où se déroule l’émission Saturday Night Live, et cette description est concrètement une interminable liste, mais hé, il y a vraiment une tonne de trucs là-dedans ! Et puis vous pouvez y acheter des chocogrenouilles et des barres de Willy Wonka. Enfin, moi, c’est ce que j’y ai fait la dernière fois. Et des bureaux. Y’a des bureaux. Parce qu’on est à New York, bordel, y’a des bureaux partout.

Joyce Theatre

Si vous aimez la danse, vous aimerez le Joyce Theatre. Ce lieu, contenant 472 sièges pour des performances pétant la classe, a ouvert ses portes en 1982 après deux années complètes de rénovations, et accueille non moins de 140 000 spectateurs par an. S’il s’agissait à l’origine d’un cinéma devenu cinéma pornographique, la population qui le fréquente a très largement changé depuis cette lointaine époque et, aujourd’hui, les tickets coutent… et bien… un certain prix. La programmation est extrêmement dense et a une affection toute particulière pour le contemporain - et la fondation qui le dirige offre aussi des salles de répétitions pour les artistes. Incontournable, si l’on veut percer dans le milieu.

NYCDA

Vous voulez percer au cinéma? Au théâtre? A Broadway? A la télévision? Et bien, si vous avez la chance d’être admis, le New York Conservatory for Dramatic Arts, aka NYCDA, est l’endroit pour vous. Il propose un cursus en deux ans, avec une troisième année optionnelle pour les spécialisations dans les domains du théâtre - l’école de prédilection est la Meisner Technique, et l’école se veut dédiée à l’excellence, l’innovation et l’expression artistique. Vaste programme, hein? C’est, en tous cas, une expérience sur laquelle on ne crache pas… Mais, je vous le répète une fois encore, c’est ultra-sélect. Bon courage?


The Bitter End
★★★☆☆ | $$$

Non, rien à voir avec la chanson de Placebo. Enfin si, quelque part. Au Bitter End, vous pouvez venir écouter des groupes dans des shows de grosso-modo une heure, qui se succèdent pendant la soirée. Bon, parfois, c’est un peu abusif et un peu cher - comprenez qu’il faut payer 10 dollars à l’entrée, puis commander à boire deux fois par show… ouais… ça va vite… mais la musique est proprement excellente et les serveurs très rapides. Rien de spécialement fancy here, ou de trop grunge non plus, ici tout est dédié à la musique et à son amour. Vous pourrez y voir des groupes locaux comme de grands talents, avec toujours une excellente vue sur la scène. Que demande le peuple?

Bleecker Street Records

Au beau milieu de Greenwich Village se trouve un petit paradis du CD, du CD d’occasion et du vinyle: Bleecker Street Records. Un conseil? Laissez votre carte bancaire chez vous, c’est un endroit dangereux. Tous les amateurs de musique connaissent cet endroit légendaire, et aiment se perdre dans le sous-sol presque entièrement consacré aux vinyles - dont certains sont des articles de collection. Bonne nouvelle si vous avez des problèmes d’argent: vous pouvez en vendre les lundis, les jeudis et les vendredis. Et puis il y a des chats. Genre, d’énormes chats, qui sont juste là à chiller et à attendre qu’on leur fasse un câlin avant de retourner baver sur les CDs. Bon, c’est parfois un peu cher - mais les étudiants ont des réductions spéciales, c’est toujours bon à savoir.

Bowery Ballroom
★★★☆☆ | $$

Vous aimez la musique? Vous aimerez le Bowery Ballroom, petite salle de concert de New York, avec une capacité de 550 spectateurs environs. Situé dans un vieux (chouette) petit bâtiment, le lieu propose une programmation de concert très dense, à des prix extrêmement raisonnables et avec une fort chouette ambiance ! Bon, on peut pas s’y assoir, mais c’est pas grave hein - vous allez kiffer quand même, surtout pour moins de 20$ en moyenne. Si vous aimez le cinéma, vous remarquerez peut-être que la salle est apparue dans le film Coyote Ugly, dans les années 2000, et sinon… et bien, si vous êtes dans le monde de la musique, c’est un excellent endroit pour faire votre première vraie salle ! On y passe toujours un bon moment, vraiment, ça vaut le détour.


Cake Shop
★★★☆☆ | $$$

Le Cake Shop a un nom ultra-trompeur. Certes, dans la journée, vous pouvez vous poser pépère un moment et manger des gâteaux, boire un café, manger tout court, boire un thé, boire autre-chose que du café et du thé, et ne jamais avoir l’impression de se noyer dans la foule et de vous voir volés de votre sacro-saint calme… Mais, la nuit, le sous-sol devient une petite salle de concerts indés ultra-cool. En vrai, les gens y vont surtout pour ça. Bon, ok, ça serait réduire un peu la chose, parce que le décor (tout en bois et graffitis, dans quelque chose de très industriel et très hipster aussi) est quand même super sympa et que c’est un bon endroit où passer le temps la journée - mais les concerts sont vraiment fort sympathiques et très peu chers (quand ils sont payants). En somme, l’endroit parfait pour la soirée. Ou l’endroit parfait pour commencer votre carrière sur scène.

Shake Rattle & Rol

Le principe est simple et tellement fun. Un pianiste. Un extrêmement bon pianiste. Pas du genre Mozart, mais du genre qui peut jouer n’importe quoi, comme ça, à chaud, ou plutôt à froid. Parce que l’idée c’est qu’il y a lui, et qu’il y a vous, et que pendant que vous buvez, mangez, vous faites plaisir et profitez de la vie, lui il suit et il meurt sur scène à essayer de jouer toutes les chansons que vous lui demandez de jouer. Pas en même temps évidement, mais voilà. C’est un peu un karaoké… ou vous n’avez pas à vous humilier sur scène en chantant faux. Un mec le fait pour vous, au piano, sans s’humilier, parce que contrairement à vous, il est bon. Un truc à savoir, c’est que plus la nuit avance et plus il y a de demandes de chanson, plus il faut payer cher pour en demander une… Donc soit vous vous en foutez et vous écoutez les chansons des autres… Soit vous venez en début de soirée pour écouter votre chanson préférée.

The Flea Theater

Le Flea Theater est un tout, tout petit théâtre. Un théâtre de seulement 74 places. Pas étonnant qu’il s’appelle la puce. Conçu pour être « un joyeux enfer dans un petit espace » on peut dire qu’il a réussi son pari. Depuis 1996, The Flea domine les théâtres des Off-Off-Broadway, avec une dynamique exceptionnelle et des spectacles extrêmement variés. Pas commercial pour deux sous, c’est un théâtre comme on les aime, qui vit d’amour et d’eau fraiche, et qui expérimente tous les jours, choisissant une vie d’aventure théâtrale plutôt que de capitalisme. Heureusement pour eux, ils font souvent carton plein. Et vous pouvez aussi allez les soutenir. Enfin, en tout cas c’est un espace brillant, bruyant aussi, chaleureux et joyeux. On y reviendrait pas tous les soirs sous peine d’avoir la migraine, mais c’est l’endroit parfait pour pimenter sa vie et se divertir.


Inhabit Karaoke Lounge
★★★☆☆ | $$$

Non, vous n’y échapperez pas: le karaoke est non seulement une institution de l’autre côté de l’Atlantique, mais c’est encore plus une institution à Chinatown. Bienvenue au Inhabit Karaoke Lounge, où vous pourrez louer vos petites salles privatives pour beugler jusqu’au bout de la nuit avec vos potes, ou avec des gens que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam ! Ne niez pas: si vous êtes dans le milieu de Broadway, vous adorez forcément ça (surtout que ça vous donne une super occasion de frimer). L’ambiance est assez particulière, avec un mobilier sombre pour des lumières néon très colorées - tout est en chinois, aussi, mais vous vous y retrouverez assez vite. Bien entendu, vous pouvez boire et manger là-bas. En gros, c’est la garantie d’une excellente soirée - ça ne se refuse point.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.

New York City

Les emplacements vides qui prouvent qu'il y a toujours de la place pour faire mieux, pour voir encore plus de chose, découvrir encore plus d'endroit. Parce qu'on a surement pas pensé à tout et qu'on ne sait jamais ce dont on pourrait avoir besoin à l'avenir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

 
Annexe n°3 ‣ Lonely Planet: le guide touristique de NYC


 :: overture / and all that jazz :: live in living color, let me take you for a ride
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lonely Planet
» La région Poitou Charentes parmi les 10 plus belles régions du monde
» Gwendalavir, le guide touristique
» Londres en bonne compagnie, d'Anne Martinetti
» [SOFT] MICHELIN VOYAGE : Guide touristique [Gratuit]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum