:: overture / and all that jazz :: take me baby, or leave me :: Postes Vacants

 JAKE GYLLENHAAL ‣ Damian Moore

avatar
‣ Messages : 99
‣ Points : 159
Ven 1 Juil - 14:03

Damian Moore

feat jake gyllenhaal

Âge : 34 ans
Date et lieu de naissance : Une ville à une heure de New York, 1982
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut marital :  Célibatard de réputation, en réalité ça fait un moment qu'il est seul, faisant justement les frais de sa mauvaise réputation (en dehors de coups d'un soir)
Métier : Joue le rôle de Jean Valjean dans la production des Misérables
Groupe : Les Misérables.

who are you?

Damian a une histoire de famille affreusement compliquée. Né dans une famille très catholique qui ne croyait pas à la contraception il a avant lui cinq soeurs et un frère. Autant son frère fut un miracle, le premier garçon de la famille, l'enfant béni, autant lui il commençait à n'être qu'un accident de plus. Mais honnêtement, Damian n'a pas réellement eu le temps de s'en rendre compte. Il a peine trois ans lorsque sa mère tombe à nouveau enceinte, une grossesse compliquée à cause de son âge. S'il en naîtra une dernière petite soeur en assez bonne santé, leur mère n'y survivra pas. Damian pourrait dire qu'il est triste, mais il ne s'en souvient honnêtement pas. S'il a vite accepté la mort de sa mère, survenue trop jeune, et qui fut surtout remplacé pour lui par ses grandes soeurs, il accepta mal la disparition de son père, qui sous prétexte de s'enterrer dans le travail pour subvenir aux besoins de la famille ne remettra pas les pieds à la maison. Alors oui, ils sont une famille de huit enfants, élevés par des enfants. Et sans doute que leurs grandes soeurs dont l'avenir à été gâché par leur parents n'ont pas la même vision que les petits derniers qui ont été choyé par les plus grands. Il n'empêche que malgré la difficulté à finir le mois, l'obligation de mettre la main à la pâte dès qu'on était en âge de se trouver un petit boulot, l'ambiance à toujours été bonne. Digne d'une comédie musicale. Il faut dire qu'ils sont tous des musicos et que peut importe si la vie était dure, dès qu'on rentrait à la maison, on s'entrainait et on rêvait.
Damian a aussi développé une relation fusionnelle avec son frère, d'un an de plus que lui, qui sera sa seule figure masculine. Hayden est son modèle, celui sur lequel il s'est construit sans aucun doute. Il l'adore et ne se rend pas compte de ses défauts. Il n'hésite pas à le suivre à dix sept ans, quittant le lycée avant la fin sans même le regretter pour tenter sa chance à New York.
Les débuts à New York ne seront pas simples, mais là encore sa vie ne l'a jamais été, les frères Moore ne se démontent pas, et découvrent rapidement que leur numéro de jumeaux marchent du tonnerre et leurs ouvre plein de portes.
Aujourd'hui on peut dire que Damian a tout réussi, pourtant il est plus perdu que jamais, et le fait que la presse lui dépeint une réputation catastrophique - qui prend certes des bases dans son caractère parfois un peu violent et taciturne - ne l'aide pas à avancer et à se trouver. Il a l'impression d'être le seul de sa famille à ne pas avoir pardonné à son père de les avoir abandonné et aimerait retrouvé celui qui avait l'air de passer jours et nuits au travail pour leurs biens à eux. Trente quatre ans pour faire une crise d'adolescence c'est peut être un peu tard... Surtout lorsqu'on a un frère qui n'attend en fait qu'une erreur pour l'enterrer.


Hayden Moore
Damian et Hayden c'est la plus grande histoire fraternelle de Broadway de ces dix dernières années. C'est aussi celle qui risque d'exploser de la manière la plus dramatique. Hayden taira surement le fait que dès la naissance de son petit frère il l'a vu comme une menace, peut être parce qu'il était trop jeune pour s'en rappeler. Mais si leur très faible différence d'âge est ce qui les a toujours rapproché, Hayden a toujours voulu être le grand frère et n'a jamais eu l'intention de se faire voler la vedette. Damian est son petit frère et en aucun cas son égal, et il déteste très tôt leur petit jeu de jumeau (faux) qu'ils mettent en place pour s'attirer plus de regard. Leur entente fusionnelle pendant des années en prend un coup à chacun des succès de Damian, et si ce dernier n'est absolument pas au courant, Hayden, en toute discrétion, sabote la réputation et les projets de son frère. Depuis un moment la presse parle du bon et du mauvais frère et si Hayden s'en défend en public, il augmente la clameur par derrière, ne pouvait qu'en profiter. Il paraît que la jalousie est un vilain défaut.

Silas Dunn
Si vous demandez à Silas et Damian comment ils se sont rencontrés... Ils ne vous diront qu'ils ne se souviennent pas. En réalité cela date de l'arrivée de Damian à New York. Il avait dix sept ans, et avait décidé de fêter sa liberté avec son frère. Silas lui en avait dix huit et venait d'être admis in the School of American Ballet et fêtait plutôt sa dernière soirée de folie. Dire que les deux soirées sont allées loin est un euphémisme, c'est pour ça qu'ils n'en parleront pas. Parce que Damian et Silas se ressemblent. Tous les deux de famille pauvre et nombreuse, ils n'ont ni l'un ni l'autre fini le lycée. Bref quand à savoir si c'est à cause de cette fameuse soirée qu'ils sont restés un peu proches c'est une bonne question... En tout cas ils ont liés une amitié assez sincère qui a tenue au fils des ans. Silas a pas mal aidé Damian dans son installation à New York, lui refilant d'abord pas mal de ses contacts pour des petits jobs... Plus récemment c'est Damian qui a proposé à Silas de s'ouvrir à la danse sur Broadway et qui l'a poussé à auditionner pour Chicago. Silas voit bien que son ami ne va pas bien... Il reconnait dans le Damian actuel l'adolescent pommé et hargneux qu'il a été alors... Il voudrait vraiment l'aider. Mais le fait que Silas connaisse tant de truc sur la vie de Damian le fait soupçonné que c'est lui qui participe à sa mauvaise réputation dans les médias. Damian n'a aucune preuve, mais il se met à se méfier de son ami de toujours et Silas ne sait pas comment faire pour lui prouver que ce n'est pas lui. Il sait bien que la meilleure solution serait de trouver de qui ça vient... Et si possible rapidement... Avant que Damian n'empire la situation en jouant le jeu à 100%.  

Deborah Byrd
Y'a pas de mal à traîner dans les bars. C'est des endroits sympas, après tout, une bonne ambiance, à boire... que demande le peuple? Dans le cas de Damian, pas grand chose. Peut-être que les soirs où il ne joue pas Jean Valjean sur scène, il passe un peu trop de temps à traîner au Dead Poet. Pas pour se la jouer hipster intellectuel, non, juste parce que l'alcool est bon là-bas, et l'ambiance sereine. Peut-être qu'il a fini par sympathiser avec la barmaid et propriétaire, Deborah Byrd, aussi - parce que, après tout, il n'y a guère de meilleur oreille que les barmaids, pas même les psys. Peut-être que, maintenant, il suffit qu'il s'y pointe pour qu'elle lui serve sa conso préférée. Il n'est pas tout à fait certain qu'elle aie compris qui il était ou qui il jouait sur scène - même si elle a distinctement vu son faux-tatouage de Valjean il n'y a pas si longtemps -, mais elle en sait long sur sa vie, par des petits discours à moitié réfléchis. Et puis, ils ont peut-être dérapé à la fermeture, une fois ou deux. Rien de bien grave. La barmaid d'un côté, le client de l'autre - ça va très bien comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigonbroadway.forumactif.org

 
JAKE GYLLENHAAL ‣ Damian Moore


 :: overture / and all that jazz :: take me baby, or leave me :: Postes Vacants
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jake Gyllenhaal
» Forum Jake Gyllenhaal
» #3 Créa a plusieurs: Wall Jake Gyllenhaal
» Jake G.
» Infos et biographie

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum